Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Alexeï
Tatarinstev

©
David Duchon-Doris

Alexeï Tatarinstev

Alexeï Tatarintsev a étudié la direction de chœur à l’Université d’État Derjavine de Tambov (Russie) et, dès ses années d’apprentissage, a obtenu ses premiers engagements à la tête du Chœur de chambre Rachmaninov. Il s’est perfectionné à l’Académie de l’art choral de Moscou, d’où il est sorti en 2006 diplômé avec mention.

Aujourd’hui, Alexeï Tatarintsev est soliste au Nouveau Théâtre d’opéra de Moscou, où il a incarné notamment Lenski et Triquet dans Eugène Onéguine (Tchaïkovski), le Ménestrel dans La Pucelle d’Orléans (Tchaïkovski) dans une exécution de concert, Tamino dans La Flûte enchantée (Mozart), Alfred dans La Chauve-souris (Johann Strauss fils), le Comte Almaviva dans Le Barbier de Séville (Rossini), le Prince Ramiro dans La Cenerentola (Rossini), le Chevalier Belfiore dans Le Voyage à Reims (Rossini), le Jeune Gitan dans Aleko (Rachmaninov), Marco dans Monna Vanna (Henry Février), Vaudémont dans Iolanta (Tchaïkovski), Nemorino dans L’Élixir d’amour (Donizetti), Vladimir Igorevitch dans Le Prince Igor (Borodine) et Lykov dans La Fiancée du tsar (Rimski-Korsakov). Il a également chanté la partie de ténor dans la Messa di gloria de Puccini.
Alexeï Tatarintsev a travaillé avec des chefs aussi renommés que Vladimir Fedosseïev, Vladimir Spivakov, Saulus Sondetskis, John Nelson ou Eri Klas. Il a participé à de nombreux festivals internationaux en Allemagne, en France, en Belgique, en Suisse, aux Pays-Bas et au Japon.

Il est lauréat du Concours international de chant Vichnievskaïa (troisième prix, 2008), du Concours international Pavarotti (premier prix), prix des auditeurs de la radio de musique classique Orpheus.

En mars 2012, il a incarné Iacha à la création mondiale de La Cerisaie, opéra de Philippe Fénelon d’après la pièce d’Anton Tchekhov, à l’Opéra national de Paris.

 

Mars 2012

Haut de la page