Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Décembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Andreï
Korobeïnikov

Piano

Portrait d'Andreï Korobeïnikov
©
© DR

Andreï Korobeïnikov

Né à Moscou en 1986, Korobeïnikov a remporté plus de vingt concours nationaux et internationaux ; il est sorti du Conservatoire de Moscou à seulement dix-neuf ans, avec la distinction spéciale du Meilleur musicien de la décennie et s’est perfectionné au Royal College of Music de Londres.

Il se produit aujourd’hui avec les principaux orchestres russes mais aussi l’Orchestre de la NHK (Tokyo), l’Orchestre du NDR (Hambourg), l’Orchestre du Festival de Budapest, l’Orchestre national de France, l’Orchestre symphonique de Lahti … sous la direction de chefs comme Iouri Temirkanov, Iván Fisher, Vladimir Fedosseïev, Vladimir Ashkenazy, Okko Kamu, Antoni Wit, Alain Altinoglu…

Parallèlement, Andreï Korobeinikov se produit en récital et en musique de chambre avec des musiciens de renom tels que Vadim Repin, Alexandre Kniazev, Henri Demarquette et Dmitri Makhtin, sur des scènes et dans des festivals prestigieux : Théâtre des Champs-Élysées, Festival de La Roque-d’Anthéron, Folles Journées de Nantes et Tokyo, Wigmore Hall de Londres, Festival de Gstaadt, Conservatoire de Moscou, Performing Arts Center de Washington, Suntory Hall de Tokyo, Philharmonie de Saint-Pétersbourg, Konzerthaus de Berlin, Tonhalle de Zurich… En 2013, il a fait une tournée triomphale aux États-Unis et en Russie avec Vadim Repin.

En outre, il a obtenu à dix-sept ans, un diplôme d’avocat à Moscou avec les félicitations du jury ; il a publié plusieurs ouvrages juridiques, notamment sur la propriété intellectuelle. Ces dernières années, il a développé une vraie passion pour la composition et présenté ses œuvres dans plusieurs récitals.

Andreï Korobeïnikov enregistre pour Mirare. En 2008, son premier disque (consacré à Scriabine) a remporté un très grand succès public et critique (Diapason d’or de l’année, Choc de Classica). Après des CD consacrés à Beethoven et Chostakovitch, il est revenu à Scriabine avec l’intégrale des études, un disque lui aussi encensé par la critique internationale.

Haut de la page