Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Décembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Annick
Massis

Soprano

Portrait d'Annick Massis
©
Annick Massis © Gianni Ugolini

Annick Massis

Internationalement reconnue comme l’une des plus grandes sopranos françaises et une des cantatrices actuelles au talent le plus souple, Annick Massis est régulièrement invitée sur les plus grandes scènes internationales telles que le Festival d’opéra de Glyndebourne, le Liceu de Barcelone, le Teatro Real de Madrid, le Grand Théâtre de Genève, l’Opéra de Zurich, la Staatsoper de Vienne, le Festival de Salzbourg, la Deutsche Oper et la Philharmonie de Berlin, la Monnaie de Bruxelles, le Concertgebouw d’Amsterdam, l’Opéra national de Paris, la Fenice de Venise, la Scala de Milan, le Teatro Comunale et le Maggio Musicale de Florence, le Festival Rossini de Pesaro, le Teatro Regio de Turin, le Teatro di San Carlo de Naples, les Arènes de Vérone, les opéras de Trieste, Rome et Cagliari, sans oublier l’Avery Fisher Hall et le Metropolitan Opera de New York, l’Opéra de Pittsburgh ou l’Opéra national de Washington.

Elle y interprète un vaste répertoire couvrant l’ensemble de la musique française (de Rameau à Poulenc et Berlioz) et le bel canto, en passant par les héroïnes mozartiennes, sous la direction de chefs d’orchestre prestigieux tels qu’Alberto Zedda, Richard Bonynge, William Christie, Trevor Pinnock, Ivor Bolton, Marc Minkowski, Christoph Eschenbach, Georges Prêtre, Ottavio Dantone, Zubin Mehta, Daniel Oren, Eve Queler, Marcello Viotti, James Levine, Simon Rattle, Bruno Campanella et de metteurs en scène renommés tels Pier Luigi Pizzi, Laurent Pelly, David McVicar, Franco Zeffirelli ou Luca Ranconi.

En parallèle à son intense activité opératique, Annick Massis se consacre également au récital (Fauré, Poulenc, Viardot, Ravel, Debussy, Berlioz, Richard Strauss entre autres) et accorde une place importante aux œuvres sacrées et à l’oratorio.

En 2011, elle est retournée à la Staatsoper de Vienne pour Lucia di Lammermoor (dir. Bruno Campanella) et au Teatro Real de Madrid pour Marguerite de Valois dans Les Huguenots, et a été invitée à Séoul pour Blanche dans Dialogues des carmélites et à Reims pour le concert de clôture des huit cents ans de la cathédrale. En 2012, elle s’est produite notamment à l’Opéra de Monte-Carlo dans L’Enfant et les Sortilèges (Le Feu, La Princesse et le Rossignol), à l’Opéra de Marseille dans Le Comte Ory (Adèle), à l’Opéra de Liège dans La traviata (Violetta) et au festival Un violon sur le sable à Royan.

Liens

Images

Haut de la page