Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Décembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Arabella
Steinbacher

Violon

Arabella Steinbacher
©
© Sammy Hart

Arabella Steinbacher

Née à Munich en 1981 d’un père allemand et d’une mère japonaise, Arabella Steinbacher s’est imposée fermement comme l’une des meilleures violonistes actuelles et joue avec les plus grands orchestres : Orchestres symphoniques de Chicago, San Francisco, Boston, Sydney et Londres, Orchestre Philharmonia, Orchestre de Philadelphie, Orchestre de Cleveland, Staatskapelle de Dresde, Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, Orchestre symphonique de la Radio bavaroise, Orchestres philharmoniques de Munich et Séoul, Orchestre de Paris, Orchestre national de France, Orchestre symphonique de la NHK (Tokyo)… Elle a joué sous la direction de chefs tels Riccardo Chailly, Sir Colin Davis, Christoph von Dohnányi, Charles Dutoit, Herbert Blomstedt, Vladimir Jurowski, Zubin Mehta, Marek Janowski, Lorin Maazel, Sir Neville Marriner ou Yannick Nézet-Séguin.

Sa carrière a éclaté en 2004 grâce à des débuts inattendus et très remarqués à Paris, où elle a fait un remplacement au pied levé dans leConcertode Beethoven avec l’Orchestre philharmonique de Radio France et Sir Neville Marriner. Elle a plus de trente concertos à son répertoire : tous les grands concertos classiques et romantiques, ainsi que ceux de Barber, Bartók, Berg, Glazounov, Khatchatourian, Milhaud, Prokofiev, Schnittke, Chostakovitch, Stravinsky, Szymanowski, Hindemith, Hartmann, et Offertorium de Sofia Goubaïdoulina.

Arabella Steinbacher enregistre exclusivement chez PentaTone Classics. Ses disques ont remporté de nombreuses distinctions, notamment deux prix ECHO-Klassik, des Chocs du Monde de la Musique, deux prix de la Critique de disque allemande, ainsi que le prestigieux Editor's Choice du magazine Gramophone.

Elle joue actuellement le Stradivarius «Booth» (1716), généreusement mis à sa disposition par la Nippon Music Foundation.

Haut de la page