Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Décembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Bruno
Mantovani

Direction

Portrait de Bruno Mantovani
©
Bruno Mantovani © Daguet éditions Henry Lemoine

Bruno Mantovani

Bruno Mantovani est né le 8 octobre 1974. Après avoir remporté cinq premiers prix au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (analyse, esthétique, orchestration, composition, histoire de la musique) et participé au cursus d’informatique musicale de l’Ircam, il commence une carrière internationale, et ses œuvres sont jouées au Concertgebouw d’Amsterdam, à la Philharmonie de Cologne, au KKL de Lucerne, à la Scala de Milan, au Carnegie Hall et au Lincoln Center à New York, à la Cité de la musique et salle Pleyel à Paris, au Musikverein de Vienne. Fidèle à ses interprètes de prédilection, il collabore avec de prestigieux solistes (Jean-Efflam Bavouzet, Alain Billard, Jean-Guihen Queyras, Antoine Tamestit, Tabea Zimmermann), chefs d’orchestres (Pierre Boulez, Riccardo Chailly, Sir Andrew Davis, Péter Eötvös, Laurence Equilbey, Günther Herbig, Emmanuel Krivine, Susanna Mälkki, Jonathan Nott, Pascal Rophé, François-Xavier Roth, Ilan Volkov), ensembles (Accentus, Intercontemporain, TM+) et orchestres (Symphonique de Bamberg, BBC de Cardiff, Symphonique de Chicago, WDR de Cologne, Chambre philharmonique, Radio de Francfort, Gewandhaus de Leipzig, Philharmonique de Liège, BBC de Londres, Académie de Lucerne, Orchestre de Paris, Orchestre de l’Opéra de Paris, Philharmonique de Radio France, Radio de Sarrebruck, Philharmonie tchèque, NHK de Tokyo, RAI de Turin, Sinfonia Varsovia, RSO de Vienne).

 

Distinctions

Il reçoit plusieurs distinctions dans des concours internationaux (Stuttgart en 1999, Tribune des compositeurs de l’Unesco en 2001), les prix Hervé-Dugardin, Georges-Enesco et le grand prix de la Sacem en 2000, 2005 et 2009, le prix André-Caplet de l’Institut en 2005, le prix du nouveau talent de la SACD en 2007, le prix Belmont de la fondation Forberg-Schneider la même année, la Victoire de la Musique du «compositeur de l’année» en 2009, le prix Claudio-Abbado de la Philharmonie de Berlin et le prix de la Presse musicale internationale en 2010, et de nombreuses récompenses pour ses enregistrements discographiques (dont plusieurs coups de cœur de l’académie Charles-Cros, un «Choc de l’année» duMonde de la Musique, et une sélection dans les dix meilleurs disques de l’année 2008 dans leNew York Times). Il est fait chevalier des Arts et Lettres en janvier 2010. Il est en résidence à la Herrenhaus d’Edenkoben en 1999, au festival Octobre en Normandie pour son édition 2001, à Bologne dans le cadre du programme «Villa Médicis hors les murs» de l’Afaa en 2002, à l’Académie de France à Rome (Villa Médicis) en 2004-2005, au Festival de Besançon lors des éditions 2006 à 2008, auprès de l’Orchestre national de Lille de 2008 à 2011, puis de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse à partir de 2010. Le festival Musica, dont il est un invité privilégié depuis 2001, lui a consacré un portrait en 2006.

Collaborations

Il commence à partir de 2010 une collaboration régulière avec l’Opéra national de Paris (création du balletSiddhartapour la première saison, d’un opéra sur la vie de la poétesse russe Anna Akhmatova en mars 2011, et d’un concerto pour violon à l’intention de Renaud Capuçon et Philippe Jordan en mars 2012).

Passionné par les relations entre la musique et les autres formes d’expression artistique, il collabore avec les romanciers Hubert Nyssen et Éric Reinhardt, les librettistes Christophe Ghristi et François Regnault, les cuisiniers Ferran Adrià et Mathieu Pacaud, les chorégraphes Jean-Christophe Maillot et Angelin Preljocaj, le cinéaste Pierre Coulibeuf. Son travail questionne régulièrement l’histoire de la musique occidentale (Bach, Gesualdo, Rameau, Schubert, Schumann) ou les répertoires populaires (jazz, musiques orientales).

Bruno Mantovani est aussi chef d’orchestre et dirige régulièrement des ensembles de musique contemporaine (Accentus, Alternance, Intercontemporain, Sospeso, TM+) ainsi que l’Orchestre national de Lille et l’Orchestre du Capitole de Toulouse. Il a fait lors de la saison 2011-2012 ses débuts à la tête de l’Orchestre de Paris.

Projets

Parmi ses projets à venir, citons un cycle de cantates pour l’Orchestre national de France et l’Orchestre du SWR, un quintette à deux altos pour le Quatuor Ébène et Antoine Tamestit, ainsi que plusieurs ouvrages orchestraux (notamment des concertos).

Bruno Mantovani est directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris depuis septembre 2010.

Ses œuvres sont éditées aux Éditions Henry Lemoine.

Liens

Images

Haut de la page