Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Décembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Delphine
Galou

Contralto

Portrait de Delphine Galou
©
Delphine Galou © DR

Delphine Galou

Delphine Galou est née à Paris. Elle mène en parallèle des études de philosophie à la Sorbonne et des études de piano et de chant. Lauréate de plusieurs concours de chant, elle est désignée en 2004 Révélation classique de l’Adami.

En 2000/2001, elle entre aux Jeunes Voix du Rhin (Opéra national du Rhin), où elle aborde des rôles tels que Hänsel (Hänsel et Gretel de Humperdinck), Lucretia (Le Viol de Lucrèce de Britten), Mercedes (Carmen). Entre 2002 et 2008, elle chante La Pietra del paragone de Rossini à Rennes et Fribourg-en-Brisgau, Didon et Énée de Purcell (Didon) à Rennes, L’Enfant et les sortilèges à Angers Nantes Opéra, Eugène Onéguine de Tchaïkovski (Olga) et La Périchole (rôle titre) à l’Opéra de Dijon, Il mondo della Luna de Haydn à Rennes et Luxembourg, Giulio Cesare de Haendel (rôle titre) à Caen, Le Songe d’une d’été de Britten (Hermia) à Nancy, Il Giustino de Giovanni Legrenzi (Eufemia) et Niobe d’Agostino Steffani (Nerea) au Festival de Schwetzingen. Les deux dernières saisons ont été marquées par deux nouvelles productions : Radamisto (Zenobia) au Festival Haendel de Karlsruhe et Orlando furioso de Vivaldi (rôle titre) à l’Opéra de Bâle. En 2010/2011, elle a fait ses débuts à l’Opéra royal de Covent Garden, à Londres (Niobe), puis a chanté Le Viol de Lucrèce (rôle titre) à Angers Nantes Opéra et Alcina de Haendel (Bradamante) à l’Opéra de Saint-Gall.

Au cours la saison 2011/2012, on peut l’entendre à l’opéra dans Il trionfo del Tempo de Haendel à la Staatsoper de Berlin, sous la direction de Marc Minkowski, et dans Alcina (Bradamante) à l’Opéra de Lausanne sous la direction d’Ottavio Dantone. Elle se produira ensuite au Theater an der Wien (Vienne) dans Il ritorno d’Ulisse de Monteverdi (Penelope) sous la direction de Christophe Rousset.

En concert, elle a chanté notamment avec l’Ensemble Balthasar Neumann (Thomas Hengelbrock), I Barocchisti (Diego Fasolis), l’Accademia Bizantina (Ottavio Dantone), le Collegium 1704 (Václav Luks), les Siècles (François-Xavier Roth), les Arts florissants (Paul Agnew), le Concert des nations (Jordi Savall) et l’Ensemble Matheus (Jean-Christophe Spinosi). Elle est l’invitée régulière du Festival de Beaune, notamment dans Rinaldo et Alessandro de Haendel, Semiramide de Porpora, Juditha triumphans et Orlando furioso de Vivaldi.

Elle chante prochainement avec les Musiciens du Louvre-Grenoble (Passion selon saint Matthieu de J. S. Bach), l’Accademia Bizantina (Juditha triumphans) et les Talens lyriques (Alcina).

Delphine Galou a participé à l’enregistrement de Teuzzone de Vivaldi sous la direction musicale de Jordi Savall, récemment paru sous le label Naïve.

Liens

Images

Haut de la page