Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Décembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Ensemble choral
Arpège

Choeur Arpège
©
© DR

Ensemble choral Arpège

À l’automne 1972, un groupe d’amateurs lyonnais de chant choral décide de former un ensemble vocal sous la direction de Jean-Pierre Devin. Michel Magnin devient l’âme d’Arpège et lui fera faire ses classes avec un répertoire a cappella varié, religieux ou populaire, allant de la Renaissance au milieu du XXe siècle. Il quittera le groupe après les Catulli Carmina de Carl Orff, coproduits avec le Collegium Musicum de Karlsruhe.

Luc Denoux, puis Philippe Fournier feront évoluer le répertoire : Te Deum de Marc-Antoine Charpentier, Requiem de Gabriel Fauré, Oratorio de Noël de Camille Saint-Saëns, Messe de Serge Folie (création).

Puis, avec Lorène Médoc, jeune chef de chœur professionnel, l’ensemble choral Arpège a donné notamment : le Requiem et les motets de Maurice Duruflé, le Dixit Dominus d’Antonio Vivaldi, la Cantate 150 de Johann Sebastian Bach et le Requiem allemand de Johannes Brahms.

En 2007, l’ensemble a participé avec le Chœur régional du Rhône (ACJ) au Canto General de Mikis Theodorakis sous la direction de Néstor Zadoff, chef invité. En 2009, les Carmina Burana de Carl Orff avec le Diapason de Lyon ont été donnés deux soirs de suite à guichet fermé.

En octobre 2010, Nicolas Parisot prend la relève avec quarante choristes amateurs de tous âges. Au cours de la saison 2010-2011, le chœur a monté la Messe allemande de Franz Schubert et des chants du monde. En 2011-2012, le chœur a présenté un répertoire anglais autour de Come Ye Sons of Art de Henry Purcell.

En 2012-2013, en collaboration avec le théâtre Astrée, l’ensemble choral Arpège a créé un spectacle original alliant la musique, la poésie et les arts plastiques.

Haut de la page