Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Noir90

Théorie musicale

THEORIE MUSICALE / PRINTEMPS

25/06/2019 - 19h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Frank Peter
Zimmermann

Violon

Frank Peter Zimmermann
©
© Klaus Rudolph

Frank Peter Zimmermann

Frank Peter Zimmermann violon

Né en 1965 à Duisburg, l’Allemand Frank Peter Zimmermann a donné son premier concert à 10 ans. Après s’être perfectionné auprès de Valeri Gradov, Saschko Gawriloff et Herman Krebbers jusqu’en 1983, il s’est produit aux côtés de tous les orchestres majeurs de la scène internationale, sous la direction de chefs d’orchestres réputés. Ses engagements le conduisent dans les salles de concert et festivals principaux en Europe, aux États-Unis, au Japon, en Amérique du Sud et en Australie.

Parmi les faits marquants de sa saison 2018/2019, citons des engagements avec les Orchestres philharmoniques de Berlin, New York, Stockholm et de République tchèque, l’Orchestre de l’État de Bavière, l’Orchestre symphonique de Bamberg, ainsi qu’une résidence à la Staatskapelle de Dresde.

Frank Peter Zimmermann a créé quatre concertos contemporains : En sourdine de Matthias Pintscher (2003) avec l’Orchestre philharmonique de Berlin ; The Lost Art of Letter Writing de Brett Dean (2007) avec l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam ; Juggler in Paradise d’Augusta Read Thomas (2009) avec l’Orchestre philharmonique de Radio France ; et le Concerto n° 2 de Magnus Lindberg (2015) avec l’Orchestre philharmonique de Londres. Il donne des récitals dans le monde entier avec les pianistes Piotr Anderszewski, Enrico Pace et Emanuel Ax. Cette saison, il commence également une intégrale des sonates de Beethoven avec le pianiste Martin Helmchen. Avec l’altiste Antoine Tamestit et le violoncelliste Christian Poltéra, il a formé le Trio Zimmermann, invité à Amsterdam, Bruxelles, Cologne, Londres, Lyon, Milan, Munich, Paris, Vienne, et aux Festivals de Salzbourg et Édimbourg.

Frank Peter Zimmermann a enregistré pour ainsi dire tout le grand répertoire, de Bach à Ligeti, chez EMI Classics, Sony Classical, BIS, Ondine, Teldec Classics et ECM Records. Ces disques lui ont va lu toutes sortes de récompenses dans le monde entier. Il joue sur un Stradivarius de 1711 ayant appartenu à Fritz Kreisler, le Lady Inchiquin, mis à sa disposition par Portigon AG.

Haut de la page