Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Décembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Jorge Luis
Prats

Piano

Portrait de Jorge Luis Prats
©
© DR

Jorge Luis Prats

C’est en mai 2007, à la suite à son récital au Festival international de Miami, que Jorge Luis Prats vit sa carrière prendre un essor fulgurant. Celui qui, en 1977, avait remporté le Concours Marguerite-Long à vingt et un ans, enthousiasmé le jury et les critiques musicaux et signé dans la foulée un contrat avec la prestigieuse Deutsche Grammophon, retrouvait le devant de la scène.

Il fit ensuite, en 2008, ses débuts européens dans la prestigieuse série «Meesterpianisten» au Concertgebouw d’Amsterdam avant d’y être ovationné en novembre 2009 et de s’y produire à nouveau en 2010 pour la troisième fois consécutive (honneur réservé jusqu’alors seulement à Brendel et Sokolov !). Jorge Luis Prats a joué salle Pleyel en mai 2010, remplaçant au pied levé Nelson Freire souffrant et soulevant l’enthousiasme du public, avant de triompher au mois de septembre suivant au festival Piano aux Jacobins de Toulouse.

Jorge Luis Prats est né le 3 juillet 1956 à Camagüey, à Cuba, pays où il a reçu l’enseignement de grands maîtres (Cesar Perez Sentenar, Barbara Diaz Alea, Margot Rojas et Alfredo Diez). Après avoir obtenu son diplôme de l’École nationale des arts, il a obtenu une bourse du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, où il a étudié avec Rudolf Kerer. Il a poursuivi sa formation au Conservatoire de Paris, puis à la Hochschule für Musik und Kunst de Vienne auprès de Paul Badura Skoda et Magda Tagliaferro.

À l’âge de vingt et un ans, il gagne le grand prix du prestigieux Concours Marguerite-Long-Jacques-Thibaud à Paris ainsi que des prix spéciaux pour la meilleure interprétation d’œuvres de Maurice Ravel et d’André Jolivet. Il a aussi reçu la médaille d’or du Festival Katia-Popova en Bulgarie et le premier prix au Concours Amadeo-Roldan de La Havane).

Régulièrement invité comme professeur dans de prestigieuses institutions comme l’Université nationale de Colombie à Bogota, l’École nationale des arts à La Havane, le Centre des arts à Mexico, le Conservatoire de Cordoba en Espagne et le Conservatoire royal Glenn-Gould à Toronto, il a également été le directeur artistique de l’Orchestre national cubain de 1985 à 2002.

Ses tournées de concerts l’emmènent sur tous les continents : Europe, Amérique centrale et du Sud, Chine, Japon et Corée… Il a joué avec l’Orchestre philharmonique royal de Londres, l’Orchestre philharmonique de la BBC, l’EOS Orchestra de New York, l’Orchestre symphonique de Dallas. À Mexico, il s’est produit avec l’Orchestre de la Ville de Mexico, l’Orchestre Ofunam et l’Orchestre Jalapa. En Amérique du Sud, on a pu l’entendre avec l’Orchestre philharmonique de Colombie, l’Orchestre Simón-Bolívar du Venezuela et l’Orchestre municipal de Caracas.

Il a enregistré avec les plus grandes maisons de disques : EMI, Deutsche Grammophon… Sa discographie inclut le tout premier enregistrement des Vingt-quatre Préludeset duPoème sataniquede Scriabine, des œuvres de Beethoven, le Concerto pour pianode Grieg, l’intégrale des œuvres pour piano et orchestre de Rachmaninov, les concertos pour piano de Chopin et de la musique cubaine. Son concert du 27 février 2007 au Broward Center for the Performing Arts durant le Festival de piano international de Miami a été enregistré et édité en DVD par VAI. Jorge Luis Prats vient de signer un contrat d’exclusivité avec le label Decca, et son premier enregistrement, consacré notamment aux Goyescasde Granados, est paru fin 2011.

Haut de la page