Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Novembre 2018
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Kian
Soltani

Violoncelle

Kian Soltani
©
© Julien Mignot

Kian Soltani

Artiste en résidence du Residentie Orkest de La Haye pour cette saison, Kian Soltani naît à Bregenz en 1992 au sein d’une famille de musiciens persans. Il commence le violoncelle à 4 ans, entre dans la classe d’Ivan Monighetti à l’Académie de musique de Bâle à 12 ans et fait ses débuts sur la scène internationale à 19 ans lors de concerts remarqués au Musikverein de Vienne et aux Schubertiades de Hohenems. Deux ans plus tard, en avril 2013, il remporte le Concours international Paulo d’Helsinki.

Cette saison, Kian Soltani fait ses débuts avec les Orchestres philharmoniques de Vienne, Londres et Stockholm, la Staatskapelle de Berlin, l’Orchestre symphonique de Boston et le National Symphony Orchestra de Washington. Il est réinvité par l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich et part en tournée avec l’Orchestre du Divan occidental-oriental dirigé par Daniel Barenboïm, ce qui le conduit notamment au Carnegie Hall de New York, au Walt Disney Hall de Los Angeles, au Symphony Center de Chicago et au Kennedy Center de Washington.

Il se produit également en récital : Carnegie Hall, Festivals de Salzbourg et Lucerne, Wigmore Hall de Londres, Boulez-Saal de Berlin… Dans le cadre du programme ECHO Rising Stars, il joue à la Philharmonie de Paris, au Konzerthaus de Vienne, au Concertgebouw d’Amsterdam, à la Philharmonie de l’Elbe à Hambourg, au Barbican Centre de Londres, à la Philharmonie de Cologne et au Konserthus de Stockholm.

Sous contrat exclusif avec Deutsche Grammophon, Kian Soltani y a publié ses premiers disques en 2018 : Home (œuvres pour violoncelle et piano de Schubert, Schumann et Reza Val) et des quatuors avec piano de Mozart avec Yulia Deneyka et Daniel et Michael Barenboim. Il joue un violoncelle des frères Giovanni et Francesco Grancino, fait à Milan en 1680 et généreusement prêté par Merito String Instruments.

Haut de la page