Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Décembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

La Chambre
philharmonique

Photo de La Chambre Philharmonique en concert
©
© Fabrice Dall Anese

La Chambre philharmonique

Née sous l’égide d’Emmanuel Krivine, la Chambre philharmonique se veut l’avènement d’une utopie. Orchestre d’un genre nouveau, constitué de musiciens issus des meilleures formations européennes animés d’un même désir musical, la Chambre philharmonique fait du plaisir et de la découverte le cœur d’une nouvelle aventure en musique. Dotée d’une architecture inédite (instrumentistes et chef se côtoient avec les mêmes statuts, le recrutement par cooptation privilégie les affinités), et d’un fonctionnement autour de projets spécifiques et ponctuels, la Chambre philharmonique est aussi un lieu de recherches et d’échanges, retrouvant effectifs, instruments et techniques historiques appropriés à chaque répertoire.

Depuis ses débuts en 2004, la Chambre philharmonique a connu un engouement partout renouvelé (Cité de la musique à Paris, MC2 à Grenoble, Alte Oper à Francfort, Philharmonie d’Essen, Philharmonie du Luxembourg, Palau de la Música Catalana à Barcelone, Arsenal de Metz, Théâtres d’Orléans et Caen, Festivals de Montreux, du Schleswig-Holstein, de La Chaise-Dieu, de La Côte-Saint-André, etc.), notamment aux côtés de Viktoria Mullova, Andreas Staier, Emanuel Ax, Pieter Wispelwey, Ronald Brautigam, Alexander Janiczek, David Guerrier ou Robert Levin. Elle s’ouvre à la musique d’aujourd’hui en créant des œuvres des compositeurs Bruno Mantovani en 2005 (commande de la Chambre philharmonique) et Yan Maresz en 2006 (commande de Mécénat musical Société générale).

La Chambre philharmonique a commencé sa collaboration discographique avec Naïve avec la Messe en ut mineur de Mozart, parue en 2005. Un second enregistrement, consacré à Mendelssohn en 2007, a été distingué par la critique (ffff de Télérama). Le premier enregistrement sur instruments d’époque de la Symphonie «du Nouveau Monde» de Dvorák, couplée avec le Konzertstück pour quatre cors et orchestre de Schumann avec David Guerrier, a été récompensé par un «Classique d’or RTL» à sa sortie en 2008.
Par ailleurs, la captation de la Symphonie en ré de Franck et du Requiem de Fauré à la Bibliothèque nationale de France (salle Labrouste) a donné lieu à la télédiffusion de deux émissions Maestro sur Arte et d’une série d’émissions sur France Télévision.

L’interprétation dans trois lieux partenaires (Cité de la musique à Paris, MC2 à Grenoble et Théâtre de Caen) de l’intégrale des symphonies de Beethoven, associée à leur enregistrement pour Naïve, a défini sur les saisons 2008-2009 et 2009-2010 un moment identitaire fondamental du projet artistique de l’orchestre. À ce titre, ce projet a reçu le soutien exceptionnel de Mécénat musical Société générale et de la Spedidam, qui ont permis la parution discographique en début d’année 2010 de la Neuvième Symphonie et en décembre 2010 du cycle complet.

La Chambre philharmonique est subventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication.

La Chambre philharmonique est en résidence départementale en Isère.

Mécénat musical Société générale est le mécène principal de la Chambre philharmonique.

Liens

Images

Haut de la page