Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Décembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Lisa
Batiashvili

Violon

Portrait de Lisa Batiashvili
©
Batiashvili © Anja Frers & DG

Lisa Batiashvili

Rare sont les jeunes solistes à susciter des réactions aussi chaleureuses et un tel respect auprès de ses pairs que la violoniste Lisa Batiashvili. Saison après saison, elle joue avec les plus grands orchestres mondiaux. Aux États-Unis, elle s’est produite avec l’Orchestre philharmonique de Los Angeles, l’Orchestre symphonique de Boston, l’Orchestre symphonique de Chicago et l’Orchestre de Philadelphie. En Europe, elle travaille avec l’Orchestre philharmonique de Berlin, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, l’Orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam, la Staatskapelle de Dresde et l’Orchestre de Paris.

Au cours de la saison 2011-2012, Lisa Batiashvili a été l’invitée de l’Orchestre de Cleveland (avec Franz Welser-Möst), l’Orchestre philharmonique de New York (avec Alan Gilbert), l’Orchestre symphonique de la NHK de Tokyo (avec Charles Dutoit), l’Orchestre symphonique de Sydney (avec Vladimir Ashkenazy). Elle est également partie pour une tournée européenne avec l’Orchestre philharmonique royal de Stockholm (avec Sakari Oramo), a donné des concerts avec les Orchestres philharmoniques de Londres et Rotterdam (dans les deux cas avec Yannick Nézet-Séguin), l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich et l’Orchestre national de France (avec David Zinman), est retournée à l’Orchestre symphonique du NDR (avec Thomas Hengelbrock), à l’Orchestre symphonique de Bamberg (avec Jonathan Nott) et à l’Orchestre de l’Académie Sainte-Cécile de Rome (avec Iouri Temirkanov).

Lisa Batiashvili enregistre en exclusivité chez Deutsche Grammophon. Son premier album sous ce label, paru en février 2011, incluait le Premier Concerto pour violon de Chostakovitch avec l’Orchestre symphonique de la Radio bavaroise et Esa-Pekka Salonen.

La musique de chambre tient une place importante dans la carrière de Lisa Batiashvili, avec des invitations de la part de festivals comme Salzbourg, Édimbourg, Aldeburgh, Tanglewood, le Schleswig-Holstein et Verbier. Cette saison, elle a tourné en quatuor avec François Leleux, Lawrence Power et Sebastian Klinger, avec des concerts notamment à Anvers, Paris, Vienne et Neumarkt. En outre, elle joue régulièrement avec Adrian Brendel et Till Fellner.

Lisa Batiashvili est très sensible à la musique nouvelle et a donné de nombreuses pièces en création mondiale, notamment, dans les dernières saisons, le Concerto pour violon de Magnus Lindberg, le Double Concerto pour violon, hautbois et orchestre de chambre de Nicolas Bacri, ainsi que son Capriccio pour trois violons et orchestre.

En 1995, plus jeune candidate de tous les temps avec ses seize ans, Lisa Batiashvili a remporté le second prix au Concours international Sibelius d’Helsinki. En 2003, elle a été récompensée du prix Leonard-Bernstein au Festival de musique du Schleswig-Holstein ; elle a obtenu plus tard le prix Beethoven du Festival Beethoven de Bonn. En 2008, elle a reçu un Midem Classical Award et un Choc de l’année pour son enregistrement chez Sony des concertos de Sibelius et Lindberg. La même année, elle a obtenu un prix Echo Klassik. L’Accademia Musicale Chigiana de Sienne lui a récemment conféré son prestigieux prix international.

Lisa Batiashvili a étudié avec Ana Chumachenko à la Musikhochschule de Hambourg, après avoir été l’élève de Mark Lubotski. Elle joue un violon Stradivarius de 1709, l’«Engleman», aimablement prêté par la Nippon Music Foundation.

Liens

Images

Haut de la page