Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Décembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Maarteen
Engeltjes

Contre-ténor

Portrait de Maarteen Engeltjes
©
© DR

Maarteen Engeltjes

Le jeune contre-ténor néerlandais Maarten Engeltjes (né en 1984) commence à chanter comme soprano enfant à l’âge de quatre ans. En 1995, Sir David Wilcocks découvre son talent et le sélectionne comme soliste dans les Coronation Anthems de Haendel au Festival de chœurs d’enfants de Haarlem (Pays-Bas). Il participe également en tant que soprano solo à divers enregistrements discographiques à la cathédrale de Riga en Lettonie (dont le fameux Miserere d’Allegri).

Maarten Engeltjes commence à s’intéresser à la voix de contre-ténor à l’âge de seize ans en chantant les airs d’alto solo de la Passion selon saint Matthieu de Bach. Suivent rapidement de nombreux engagements au niveau national et international, notamment dans les plus grandes œuvres de Bach et Haendel.

En 2003, Michael Chance sélectionne Maarten Engeltjes parmi plus de vingt jeunes contre-ténors pour une master-class diffusée à la télévision nationale hollandaise. En 2004, il donne avec Michael Chance un récital avec orchestre de duos de Purcell et Blow. Alliant les répertoires baroques et contemporains, il a récemment interprété les rôles de Tolomeo (Giulio Cesare) avec la Capella Cracoviensis à Cracovie, Bertarido (Rodelinda) à Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne), Mago Christiano (Rinaldo) à l’Opéra de Lausanne, Meraspe (Artemisia de Cavalli) avec La Venexiana, Adschib (L’Upupa de Hans Werner Henze) au Concertgebouw d’Amsterdam, le Dresdner Requiem de Lera Auerbach avec la Staatskapelle de Dresde, The War in Heaven de Gavin Bryars au Muziekgebouw aan t’IJ, la Passion selon saint Matthieu de Bach avec la Nederlandse Bachvereniging dirigée par Jos van Veldhoven, le Stabat Mater de Pergolesi avec Concerto Köln, le Magnificat de Bach avec l’Orchestre philharmonique de Bergen, la Passion selon saint Jean de Bach en tournée européenne avec Ton Koopman et l’Orchestre baroque d’Amsterdam et la Messe en si de Bach avec l’Akademie für Alte Musik de Berlin.

En mai 2007, il a publié son premier disque solo avec des songs de Purcell, Dowland et Byrd, programme qu’il donne en récital au Concertgebouw d’Amsterdam. Le disque a été classé pendant plusieurs mois dans le top 10 des meilleures ventes classiques aux Pays-Bas et a été très apprécié de la critique. Il a également enregistré la Passion selon saint Jean et des cantates pour alto solo de Bach en janvier 2009.

Maarten Engeltjes est diplômé à l’unanimité avec les félicitations du jury du Conservatoire royal de La Haye (2007) et a reçu l’enseignement de Maria Acda, Manon Heijne, Michael Chance et Andreas Scholl.

Haut de la page