Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Décembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Maria
Radner

Contralto

Portrait de Maria Radner
©
Maria Radner © IAAC

Maria Radner

En quelques mois, Maria Radner s’est imposée comme l’un des contraltos les plus prometteurs. Au cours de la saison 2011-2012, elle a chanté la Huitième Symphonie de Mahler à l’Académie Sainte-Cécile de Rome sous la direction d’Antonio Pappano, au Festival Mito avec Gianandrea Noseda, avec l’Orchestre du Gürzenich de Cologne et Markus Stenz, et avec l’Orchestre national de Porto et Christoph König. Elle a également chanté la Troisième Symphonie de Mahler avec l’Orchestre philharmonique de Hambourg dirigé par Markus Lehtinen, et avec l’Orchestre symphonique de la Radio de Berlin et Marek Janowski.
En janvier 2012, Maria Radner a fait ses débuts au Metropolitan Opera de New York dans Le Crépuscule des dieux, et en mars 2012 elle a chanté La Femme sans ombre de Richard Strauss à la Scala de Milan et incarné Erda dans une exécution de concert de Siegfried à l’Opéra de Leipzig.
Au cours des deux saisons précédentes, elle a fait des débuts remarqués dans plusieurs salles et sur plusieurs scènes renommées : Neuvième Symphonie et Missa Solemnis de Beethoven au Concertgebouw d’Amsterdam, Jeanne au bûcher aux Wiener Festwochen avec Bertrand de Billy, Elektra sous la direction de Daniele Gatti et La Femme sans ombre dirigé par Christian Thielemann au Festival de Salzbourg, Le Crépuscule des dieux avec Sir Simon Rattle au Festival de Pâques de Salzbourg, les Scènes de Faust de Schumann à la Scala de Milan avec Pinchas Steinberg, la Deuxième Symphonie de Mahler à l’Académie Sainte-Cécile de Rome sous la direction d’Antonio Pappano, La Flûte enchantée à la Staatsoper de Munich et Le Rossignol de Stravinsky à l’Opéra canadien de Toronto.
Auparavant, elle avait chanté Erda dans une exécution de concert de L’Or du Rhin à l’Opéra de Leipzig et Ariane à Naxos sous la direction de Bertrand de Billy au Theater an der Wien de Vienne.
Encore étudiante, Maria Radner a fait ses débuts sous la direction de Zubin Mehta au Palau de les Arts de Valence, où elle a également interprété le rôle exigeant et profond de Saul dans l’oratorio de Martín y Soler Philitaei Jonatha disperse et donné un récital. Elle a fait ensuite ses débuts au Festival de Bregenz dans le rôle titre de Solomon de Händel. Elle est apparue ensuite dans une production de Parsifal dirigée par Lorin Maazel à Valence, faisant également ses débuts de concert au Teatro Real de Madrid (Scènes de Faust avec Jesús López Cobos), au Théâtre royal de Turin (Neuvième Symphonie de Beethoven sous la direction de Gianandrea Noseda) et ses débuts au Festival d’Aix-en-Provence (Le Crépuscule des dieux, sous la baguette de Sir Simon Rattle).
Maria Radner est née à Düsseldorf (Allemagne) et a finit brillamment ses études. Elle étudie encore auprès de Marga Schiml à Karlsruhe et a été boursière de l’Association Richard-Wagner de Bayreuth.

Images

Haut de la page