Aller au contenu principal

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Noir90

Février

CITATIONS

09/02/2020 - 16h

Noir90

Février

AFTERWORK #2

14/02/2020 - 19h

Février 2020
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29  
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Orchestre du Gürzenich de Cologne
[Gürzenich-Orchester Köln]

Orchestre national de Lyon jouant sur la scène de l’Auditorium de Lyon
©
© Julien Mignot

Orchestre du Gürzenich de Cologne [Gürzenich-Orchester Köln]

En résidence depuis 1986 à la Philharmonie de Cologne, où il donne une cinquantaine de concerts par an en plus de participer aux nombreuses productions de l’Opéra, l’Orchestre du Gürzenich est l’un des principaux orchestres d’Allemagne. Depuis la saison 2015/2016, il est dirigé par François-Xavier Roth, également directeur général de la musique de la ville de Cologne.

Les racines historiques de l’orchestre du Gürzenich remontent au XVe siècle. Rattaché en 1827 à la Société des concerts de Cologne, l’orchestre se produit à partir de 1857 dans la salle du Gürzenich, qui lui donne son nom. Attirant les chefs et les compositeurs les plus influents du moment, il crée notamment le Double Concerto de Brahms, Till Eulenspiegel et Don Quichotte de Richard Strauss, la Cinquième Symphonie de Gustav Mahler, les Variations sur un thème de Hiller de Max Reger et le Concerto pour orchestre de Bernd Alois Zimmermann. De 2015 à 2019, Philippe Manoury, nommé «compositeur pour Cologne», se voit passer commande d’une trilogie d’œuvres pour orchestre spatialisé.

Dirigé de 1945 à 1974 par Günter Wand, l’Orchestre du Gürzenich a depuis lors eu pour chefs Marek Janowski, James Conlon et Markus Stenz. Sous la baguette de ce dernier, chef principal de 2003 à 2014, l’orchestre a enregistré une intégrale des symphonies de Mahler, et leur enregistrement des Gurre-Lieder de Schoenberg a en outre reçu un Gramophone Award en 2016. Sous la direction de Dmitri Kitaïenko, chef honoraire depuis 2009, l’orchestre a également développé un intérêt pour le répertoire russe et a subséquemment enregistré des intégrales des symphonies de Chostakovitch, Prokofiev, Tchaïkovski et Rachmaninov.

Depuis l’arrivée en 2015 de François-Xavier Roth comme nouveau chef principal, l’orchestre multiplie les projets visant à donner à tous un accès à la musique : il se produit ainsi davantage hors de la Philharmonie, collabore avec les artistes de l’influent label de musique électronique Kompakt et diffuse certains de ses concerts en ligne. Ohren auf !, son programme éducatif, a reçu le prix Jungen Ohren.


Prochainement

Portrait de François-Xavier Roth ©
François-Xavier Roth © Hartmut Naegele

Février

Beethoven au futur

  • lundi 17 février à 20h
Haut de la page