Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Simona
Houda-Saturová

Soprano

Portrait de Simona Houda-Saturova
©
Simona Houda-Saturova © Jiri Hronik

Simona Houda-Saturová

En décembre 2012, Simona Houda-Saturová a interprété le rôle titre de La traviata à la Monnaie de Bruxelles, dans une nouvelle production dirigée par Ádám Fischer et mise en scène par Andrea Breth ; elle a déjà chanté sur cette scène, avec un grand succès, Ilia (Idomeneo) et Sandrina (La finta giardiniera). Cette année, elle incarne également Constanze (L’Enlèvement au sérail) à Essen.

Simona Houda-Saturová est très demandée dans les rôles de Mozart et dans le répertoire belcantiste. Parmi ses rôles de prédilection figurent Constanze, Susanna (Les Noces de Figaro), Ilia, Pamina (La Flûte enchantée) et Sandrina de Mozart ; Rosina (Le Barbier de Séville) de Rossini ; Lucia di Lammermoor et Adina (L’Élixir d’amour) de Donizetti ; Giulietta (I Capuletti e i Montecchi) de Bellini ; et Gilda (Rigoletto) de Verdi. Elle s’est produite au Teatro Colón de Buenos Aires, au Théâtre du Châtelet à Paris, à l’Opéra de Monte-Carlo, au Carnegie Hall de New York, au Konzerthaus de Vienne, à la Tonhalle de Zurich, au Herkulessaal de Munich, ainsi qu’aux Festivals de Salzbourg, Édimbourg et Lucerne. Elle a tissé des liens étroits avec l’Opéra de Francfort, où elle a incarné Pamina, Madama Cortese (Il viaggio a Reims de Rossini), Oscar (Un bal masqué de Verdi)et le rôle titre de Lucia di Lammermoor. Elle est également l’invitée permanente de l’Opéra national de Prague.

Simona Houda-Saturová est également une concertiste renommée. En 2006, elle a fait ses débuts au Festival de Salzbourg tout en étant invitée, la même année, à chanter la Deuxième Symphonie de Mahler sous la direction de Christoph Eschenbach pour le gala d’ouverture de la salle Pleyel, à Paris. Toujours avec Eschenbach, elle a participé à la tournée de la Symphonie «des mille» de Mahler en 2011 (Prague, Hambourg, Hanovre). Parmi ses prestations les plus remarquées, citons des concerts avec l’Orchestre de Philadelphie (Carnegie Hall de New York), l’Orchestre symphonique de Toronto (Canada), l’Orchestre philharmonique d’Israël, l’Orchestre philharmonique de Munich (Iván Fischer et Christopher Hogwood) ; elle a chanté Les Saisons de Haydn avec l’Orchestre de l’Âge des Lumières, La Création du même Haydn avec l’Orchestre philharmonique de Londres et Ádám Fischer dans le cadre de concerts du Nouvel An, a fait une tournée avec Philippe Herreweghe et l’Orchestre des Champs-Élysées et une tournée en Allemagne en compagnie du baryton Thomas Quasthoff et sous la direction d’Helmuth Rilling dans Elias de Mendelssohn.

Simona Houda-Saturová collabore avec les plus grands chefs, notamment Christoph Eschenbach, Sir Neville Marriner, Ádám Fischer, Iván Fischer, Manfred Honeck, Helmuth Rilling, Sylvain Cambreling, Guennadi Rojdestvenski, Jirí Belohlávek, Kent Nagano, Tomás Netopil, John Fiore, Rolf Beck, Constantinos Carydis, Christopher Hogwood et Leopold Hager.

Au sein de sa discographie, on remarque l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns(Sony BMG), l’Harmonie-Messe et la Theresienmesse de Haydn (Hänssler Classics), un album d’airs d’opéras de Haydn (Orfeo, récompensé par un «Editor’s Choice» de Gramophone) et des pièces sacrées de Mozart (Arco Diva). Ses enregistrements du Requiem et du Miserere de Johann Adolf Hasse (Carus Verlag) et de la Deuxième Symphonie de Mahler avec Christoph Eschenbach et l’Orchestre de Philadelphie (Ondine) ont reçu le prestigieux Preis der deutschen Schallplatten-Kritik [prix de la Critique allemande] et un Supersonic Award.

Simona Houda-Saturová est née à Bratislava et est diplômée du conservatoire de cette ville. Elle s’est perfectionnée en chant à Prague (classe de Sona Kresáková), dans des cours d’interprétation d’Ileana Cotrubas à Vienne et de Margreet Honig à Amsterdam. Simona Houda-Saturová a reçu le prix de la Fondation Charlotte et Walter Hamel pour ses interprétations vocales exceptionnelles (Lubeck 2007) et en 2001 le Thalia Award pour la meilleure performance d’opéra. Simona Houda-Saturová prend part à de nombreuses entreprises de charité. Depuis 2012, elle parraine la Safety Line Association.

Liens

Images

Haut de la page