Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Noir90

VISITE GUIDEE

27/01/2018 - 14h

  • En savoir +
  • Réserver

    Nous n’avons actuellement plus de places disponibles pour ce concert, nos conseillers restent à votre disposition au 04.78.95.95.95

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Spanish Brass
Luur Metalls

Spanish Brass Luur Metalls
©
Spanish Brass Luur Metalls © DR

Spanish Brass Luur Metalls

Carlos Benetó Grau et Juanjo Serna Salvador, trompette ­– Manuel Pérez Ortega, cor – Indalecio Bonet Manrique, trombone – Sergio Finca Quiros, tuba

En 1989, cinq musiciens espagnols mettent sur pied un projet éclectique et innovant qu’ils ont développé au fil des ans dans différents domaines : exécution musicale, éducation et création. Aujourd’hui, ils font des tournées dans le monde entier et de nombreux enregistrements.

En 1996, ils ont remporté le premier prix du Sixième Concours international de quintette de cuivres de la Ville de Narbonne, événement majeur dans l’histoire de l’ensemble. Autre prestation marquante, leur participation au gala du prix du Prince des Asturies en 1995, au Gran Teatro Campoamor d’Oviedo (Espagne), vu à la télévision par plus de 700 millions de personnes.

Leur répertoire est élaboré avec un grand soin. Parmi leurs spectacles, citons Concierto del desconcierto (Un concert déconcertant, quintette de cuivres), Metàl∙lics (concert éducatif), Brassiana (avec trio de jazz), Make a Brazz Noise Here (hommage à Frank Zappa, avec batterie et guitare) ou Relatos imprevistos (Contes imprévus, concert éducatif pour quintette de cuivres et récitant avec Fernando Palacios). Ils collaborent régulièrement avec des artistes de stature internationale tels Christian Lindberg, Ole E. Antonsen ou Kenny Wheeler, et d’autres ensembles comme Amores Grup de Percussió ou l’Orfeó Valencià Navarro Reverter.

Spanish Brass Luur Metalls s’implique également dans le développement et la création de nouvelles formes de musique, travaillant avec des compositeurs célèbres. Ils ont assuré la première audition d’une centaine de pièces, dont la plupart leur sont dédiées, œuvres de compositeurs comme José Luís Turina, Jesús Villa-Rojo, Maurice Jarre, Vladimir Cosma, Fernando Palacios, Antón García Abril, Juanjo Colomer et Vicente Roncero, entre autres.

Spanish Brass Luur Metalls joue des œuvres concertantes avec orchestre, et a assuré ainsi la création européenne du Concerto pour quintette de cuivres et orchestre de Karel Husa. Ils ont également créé Couleurs du temps de Maurice Jarre, et La devota lasciva de Juanjo Colomer. Ils ont joué ces partitions avec l’Orchestre de Córdoba, l’Orchestre de la Radio-Télévision espagnole, l’Orchestre de la Ville de Grenade, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre symphonique KBS (Séoul), le Jeune Orchestre de la Généralité de Valence, le Jeune Orchestre national d’Espagne… Ils ont travaillé avec des chefs comme Edmon Colomer, Josep Pons, Manuel Galduf, Salvador Brotons, Enrique G. Asensio ou Shinik Hahm.

Spanish Brass Luur Metalls a publié une quinzaine d’enregistrements montrant toutes les facettes de son art. L’ensemble a participé au Festival de musique de Radio France, au Festival international de musique et de danse de Grenade, à l’Automne de Bonn, au festival Muzyka w Starym de Cracovie, à la Conférence des cuivres de New York, au Festival international de musique de Santander, au Festival de Lucerne et dans de nombreux festivals et salles de concerts d’Espagne, d’Italie, de France, de Belgique, de Grèce, de Finlande, du Brésil et des États-Unis.

SBLM organise deux festivals internationaux de cuivres : le Spanish Brassurround Torrent (www.brassrround.com) et le festival Spanish Brass Alzira (www.sbalz.com), où se rassemblent chaque année les ensembles et solistes de cuivres les plus renommés au monde.

Spanish Brass Luur Metalls est soutenu par le facteur instrumental Stomvi ; depuis 2003, il reçoit également le soutien de l’Institut musical valencien et, aujourd’hui, de l’Inaem (Institut national pour les arts scéniques et la musique du ministère espagnol de la Culture).

Liens

Images

Haut de la page