Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Steve
Davislim

Ténor

Portrait de Steve Davislim
©
Steve Davislim © DR

Steve Davislim

Ténor australien le plus en vue, Steve Davislim est acclamé dans le monde entier pour la beauté de sa voie lyrique, sa forte présence en scène et sa virtuosité remarquable. Il a commencé son éducation musicale par le cor, puis a étudié le chant au Victorian College of the Arts (Melbourne) avec Dame Joan Hammond. Il s’est perfectionné ensuite auprès de Gösta Winbergh, Ileana Cotrubas, Luigi Alva et a suivi la classe de Lieder d’Irwin Gage.

Steve Davislim a commencé sa carrière à l’Opéra de Zurich, incarnant de nombreux rôles prestigieux. Il a chanté sur les plus grandes scènes mondiales : Staatsoper de Berlin (Almaviva/Le Barbier de Séville), Deutsche Oper de Berlin (Görge/Der Traumgörge de Zemlinsky), Staatsoper de Vienne (Tamino/La Flûte enchantée), Opéra de Hambourg (Lenski/Eugène Onéguine, Tom/The Rake’s Progress, Almaviva), Opéra royal de Covent Garden (Fenton/Falstaff), Opéra de Sydney (Don Ottavio, Lenski, David/Les Maîtres chanteurs de Nuremberg), Châtelet (rôle titre d’Oberon de Weber), Lyric Opera de Chicago (Jacquino/Fidelio sous la direction de Christoph von Dohnányi), Metropolitan Opera de New York (Pedrillo/L’Enlèvement au sérail), Semperoper de Dresde (Tom, Tito/La Clémence de Titus), Liceu de Barcelone (L’arbore di Diana).

Un tournant dans sa carrière a été son engagement dans le rôle titre d’Idomeneo à la Scala de Milan en décembre 2005, sous la direction de Daniel Harding. Il a été réinvité à la Scala en 2007 pour incarner le rôle titre dans Teneke de Fabio Vacchi sous la baguette de Roberto Abbado, en 2010 pour des concerts et en 2011 en Tamino.

Steve Davislim s’est produit avec les orchestres les plus prestigieux d’Europe, d’Australie et des États-Unis, notamment l’Orchestre de chambre d’Australie, l’Orchestre symphonique de Melbourne, les Orchestres symphoniques de Cleveland, San Francisco, Chicago et Londres, l’Orchestre royal danois, les orchestres de Zurich, Vienne, Turin, Madrid, Dresde, Paris, Rome (Santa Cecilia), Bruxelles, l’Orchestre symphonique de la BBC, les Orchestres philharmoniques de Londres, Vienne et Berlin, les orchestres de radio allemands. Il a chanté aux BBC Proms, au Festival du Lincoln Center de New York, au Festival Mostly Mozart, au Festivals de Salzbourg et Lucerne, sous la direction de chefs comme Claudio Abbado, Iouri Aronovitch, Sir Colin Davis, Rafael Frühbeck de Burgos, Ádám Fischer, Sir John Eliot Gardiner, Valeri Guerguiev, Michael Gielen, Nikolaus Harnoncourt, Thomas Hengelbrock, René Jacobs, Armin Jordan, Lorin Maazel, Marc Minkowski, Sir Roger Norrington, Antonio Pappano, Michel Plasson, Sir Georg Solti, Riccardo Chailly, Marcello Viotti, Jeffrey Tate, Franz Welser-Möst, Philippe Herreweghe et David Zinman.

Il a chanté La Création de Haydn en tournée avec William Christie, A Child of Our Time de Michael Tippett avec Sir Colin Davis au Barbican Centre de Londres, la Passion selon saint Matthieu de Bach à Munich et Boston avec Bernard Haitink, la Neuvième Symphonie de Beethoven avec Christian Thielemann à Munich, au Musikverein de Vienne avec Martin Haselböck, en tournée avec John Eliot Gardiner et l’Orchestre symphonique de Londres, la Faust-Symphonie de Liszt à la Tonhalle de Zurich avec Alan Gilbert, Juliette de Martinu avec le Philharmonique de Berlin et Le Messie de Händel au Musikverein de Vienne et avec l’Orchestre philharmonique de New York. Il a chanté et enregistré, également au Musikverein, la partie de ténor solo dans la Troisième Symphonie, «Le Chant de la nuit» de Szymanowski avec Pierre Boulez et le Philharmonique de Vienne (Deutsche Grammophon).

Parmi sa discographie abondante, on peut également citer Rinaldo de Brahms avec Michel Plasson (EMI), Blanche-Neige d’Holliger (ECM), la Neuvième Symphonie de Beethoven avec David Zinman (Arte Nova), Le Christ au mont des Oliviers de Beethoven et le Requiem de Mozart (Opus 111), A Child of Our Time avec Colin Davis (LSO Live), la Petite Messe solennelle de Rossini, Le Vin herbé de Frank Martin et La Création de Haydn (Harmonia Mundi) et Juliette de Martinu avec Charles Mackerras (Supraphon). Il a fait de nombreux disques pour le label australien Melba, notamment un récital de Lieder de Richard Strauss avec l’Orchestre de l’État de Victoria et Simone Young, et pour Deutsche Grammophon, notamment Lotario et Rodelinda de Händel avec Alan Curtis, des cantates de Bach avec Sir John Eliot Gardiner et le Requiem de Mozart avec Christian Thielemann.

Liens

Images

Haut de la page