Skip to main content

triangle noir déscendant

Artistes invités

Thomas
Kientz

Orgue

Photo de Thomas Kientz
©
©DR

Thomas Kientz

Né en 1991, Thomas Kientz commence ses études musicales au Conservatoire de Strasbourg avec Michel Benhaïem (piano) et Daniel Maurer (orgue), puis se perfectionne à Paris auprès de Vincent Warnier. En parallèle, il obtient un premier prix d’improvisation à l’orgue dans la classe de Pierre Pincemaille au Conservatoire de Saint Maur-des-Fossés. Il poursuit ses études au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris auprès d’Olivier Latry, Michel Bouvard, Thierry Escaich, Philippe Lefebvre, Yves Henry, Pierre Pincemaille, László Fassang, Isabelle Duha, Alain Mabit. Il est titulaire d’un master d’interprétation à l’orgue, d’une licence d’improvisation (DNSPM), des prix d’harmonie, contrepoint et écriture XXe/XXIe. Par ailleurs, il obtient un master d’interprétation auprès de Benoît Mernier à l’Institut supérieur de musique de Namur (Belgique).

Thomas Kientz a remporté le grand prix Florentz de l’Académie des beaux-arts (2016) et le premier prix du Concours international de Saint-Maurice (Suisse, 2015). Il est lauréat des concours internationaux André Marchal/Gaston Litaize (2017) et Schnitger d’Alkmaar (Pays-Bas, 2017). Reconnu pour son engagement musical, il développe aujourd’hui une carrière de soliste interprète et improvisateur en France, Allemagne, Suisse, Italie, Belgique, au Royaume-Uni, ainsi qu’aux États-Unis où il a été young artist in residence à la cathédrale de La Nouvelle-Orléans (Louisiane) d’octobre 2013 à avril 2014.

Thomas Kientz a enregistré trois CD : Widor et Schirlé (Chanteloup Musique), Franck avec la soprano Amy Pfrimmer (MSR) et l’intégrale des chorals pour orgue d’Homilius (Hortus), qui a obtenu 5 diapasons (Diapason) et 5 étoiles (Classica). Il est titulaire à Strasbourg des orgues des églises Saint Pierre-le-Jeune et Saint-Guillaume et de l’orgue de chœur de la cathédrale Notre-Dame. 

Haut de la page