Skip to main content

triangle noir déscendant

Artistes invités

Tine Thing
Helseth

Trompette

Portrait de Tine Thing Helseth
©
Tine Thing Helseth © Oservatoriet

Tine Thing Helseth

Née en 1987, Tine Thing Helseth a commencé l’étude de la trompette à l’âge de sept ans, et c’est aujourd’hui l’une des meilleures trompettistes de sa génération.

Au cours de la saison 2010-2011, elle a fait ses débuts avec l’Orchestre symphonique de Gavle (Suède), l’Orchestre du NDR de Hanovre, l’Orchestre de la BBC écossaise, l’Orchestre philharmonique royal de Liverpool, l’Orchestre de chambre suédois et l’Orchestre symphonique de la Radio suédoise ; elle a également fait ses débuts en récital au Carnegie Hall de New York et donné ses premiers récitals à Berlin, Bruxelles et Luxembourg. Elle a joué pour la première fois au Royal Albert Hall, dans le cadre de Classic FM Live.

La saison 2011-2012 est marquée par sa réinvitation par l’Orchestre philharmonique royal de Liverpool et l’Orchestre de la Radio danoise, et ses débuts avec l’Orchestre de chambre australien, l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre philharmonique de Stuttgart, l’Orchestre du NDR de Hambourg, le Kollegium de Winterthur, l’Orchestre symphonique des Flandres et le Sinfonietta de Hong Kong.

En avril 2011, Tine Thing Helseth a signé un contrat d’enregistrement exclusif avec EMI Classics. Elle publie deux albums cette saison : un disque en soliste avec l’Orchestre philharmonique royal de Liverpool, Storyteller, et un album avec l’ensemble de cuivres tenThing. Elle a également enregistré deux disques chez Simax, dont le premier a été désigné comme Enregistrement classique de l’année 2001 par le journal norvégien Aftenposten, et dont le second a lui aussi été très remarqué.

En reconnaissance de son talent hors du commun, Tine Thing Helseth a reçu de nombreuses récompenses, notamment une bourse de la Fondation Borletti-Buitoni en 2009, le titre de Découverte de l’année aux Grammy Awards de Norvège 2007 (elle était la première artiste classique à y être nommée), le second prix du Concours Eurovision des jeunes musiciens 2006, le prix Luitpold comme Jeune artiste de l’année au Festival d’été de Bad Kissingen, et le prestigieux prix de la Culture Prince-Eugène à Stockholm

Liens

Images

Haut de la page