Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Noir90

VISITE GUIDEE

27/01/2018 - 14h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Vadim
Repin

Violon

Portrait de Vadim Repin
©
© Harald Hoffmann

Vadim Repin

Technique impeccable au service de la passion, poésie et sensibilité sont les marques de fabrique de Vadim Repin. Né en Sibérie en 1971, il commence le violon à l’âge de cinq ans. Six mois plus tard, il se produit sur scène pour la première fois.

À onze ans, il remporte la médaille d’or (tous âges confondus) du Concours Wieniawski et fait ses débuts en récital à Moscou et à Saint-Pétersbourg. En 1985, à quatorze ans, il fait ses débuts à Tokyo, Munich, Berlin, Helsinki et, l’année suivante, au Carnegie Hall. Deux années plus tard, il est le plus jeune violoniste à remporter le concours de violon le plus prestigieux et le plus exigeant, le Concours Reine-Élisabeth.

Depuis lors, il s’est produit avec les plus grands orchestres : Orchestres philharmoniques de Berlin, New York, Los Angeles, Saint-Pétersbourg, Orchestres symphoniques de Boston, Chicago, San Francisco, Orchestres de Cleveland, Paris, Philadelphie, Orchestre Philharmonia, Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, sous la baguette de chefs comme Pierre Boulez, Riccardo Chailly, Myung-whun Chung, Christoph von Dohnányi, Charles Dutoit, Vladimir Fedosseïev, Daniele Gatti, Valeri Guerguiev, Mariss Jansons, Vladimir Jurowski, Neeme et Paavo Järvi, Emmanuel Krivine, James Levine, Kurt Masur, Zubin Mehta, Riccardo Muti, Seiji Ozawa, Sir Simon Rattle, Iouri Temirkanov, David Zinman.

En récital, il s’est régulièrement produit avec Nikolaï Luganski et Itamar Golan. Au nombre de ses partenaires de musique de chambre figurent Martha Argerich, Evgueni Kissin et Mischa Maisky.

Sa discographie éblouissante, chez Deutsche Grammophon, lui a valu les plus hautes distinctions.

Vadim Repin vit à Vienne et joue le Guarneri del Gesù «Bonjour» (1743).

 

Mai 2013.

Haut de la page