Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Véronique
Seymat

Scénographe /Créatrice de costumes

©
David Duchon-Doris

Véronique Seymat

Formée à l’École supérieure des arts appliqués de Lyon et l’Institut des études théâtrales de la Sorbonne (Paris), Véronique Seymat fait ses débuts en 1988 comme assistante aux décors et costumes pour le théâtre et le cinéma.  

Elle collabore avec Stephan Grögler depuis 1994 ; ils imaginent ensemble les décors de productions dont elle réalise les costumes : Le Tour d’écrou, Le Viol de Lucrèce (Britten) et Johnny Johnson (Weill) à Caen, Hänsel et Gretel (Humperdinck) à Lyon, La Mort de Socrate (Finzi) à l’Opéra-Comique, La Traviata (Verdi) à Dublin, L’Âme du philosophe (Haydn) et La Cenerentola (Rossini) à Lausanne, etc.

En 1996, elle réalise les costumes de Galina (Landowski, création de l’Opéra de Lyon) ; en 2000, Becket, ou L’Honneur de Dieu (Anouilh) au Théâtre de Paris (nomination pour le Molière du meilleur créateur de costumes 2001) ; en 2003, Niobé (Steffani), Medeamaterial (Dusapin) et Roland (Lully) à Lausanne et Don Pasquale (Donizetti) à Saint-Gall ; en 2004, La Somnambule (Bellini) à Santa Fe (décors et costumes) ; en 2006, Les Noces de Figaro (Mozart) à Nantes ; en 2007, Cendrillon (Massenet) à Bruxelles ; de 2008 à 2010, Le Barbier de Séville (Rossini), Les Noces de Figaro et L’Amour coupable (Pécou) à Rouen ; en 2011, La Veuve joyeuse (Lehár) à Nancy ; en 2013, La Traviata à Nantes ; en 2014, Das kalte Hertz (Ho/Hartmann/Wyss) à Berne ; en 2015, Als ob à Avignon, etc. La saison prochaine, elle créera les costumes d’une production de Madame Butterfly (Puccini) à l’Opéra de Nancy.

Parallèlement à sa carrière à l’opéra, elle travaille pour le monde du luxe où elle crée scénographies, costumes et robes de défilés pour Van Cleef and Arpels, Cartier, etc.

Haut de la page