Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Saison 2015-2016

Amel
Brahim-Djelloul

Soprano

©
David Duchon-Doris

Amel Brahim-Djelloul

Reconnue comme une personnalité musicale d’exception, appréciée pour la couleur riche et ensoleillée de son timbre, la soprano Amel Brahim-Djelloul a chanté sur de nombreuses scènes françaises et européennes : La Clémence de Titus (Opéra de Paris, Festival d’Aix-en-Provence), Véronique (Théâtre du Châtelet), Falstaff (Théâtre des Champs-Élysées), Les Noces de Figaro (Angers-Nantes Opéra, Opéra de Lausanne), Le Couronnement de Poppée (Théâtre des Champs-Élysées, Staatsoper de Berlin, Monnaie de Bruxelles, Grand Théâtre de Genève…), L’Amour des trois orangesSuor Angelica et L’Enfant et les Sortilèges(Opéra de Paris)… Elle a travaillé avec des chefs d’orchestre tels qu’Alain Altinoglu, William Christie, Sir Colin Davies, Laurence Équilbey, Ádám Fischer, Bernard Haitink, René Jacobs, Kurt Masur, Philippe Jordan ou Marc Minkowski.

Amel Brahim-Djelloul a commencé son apprentissage musical par le violon, avant d’opter pour le chant. Elle est diplômée du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Dans le cadre du Jardin des Voix de William Christie, elle s’est produite en 2005 sur les scènes les plus prestigieuses du monde. En 2007, elle a été nommée dans la catégorie Révélation lyrique des Victoires de la Musique.

Fière de ses origines, soucieuse de les défendre, elle a souhaité élaborer le programme de son premier disque, édité par Ame Son et unanimement reçu par la presse, sur le thème des Mille et une Nuits. Son disque suivant, Amel chante la Méditerranée, propose des pièces du patrimoine arabo-andalou, adaptées par son frère, le violoniste et musicologue Rachid Brahim-Djelloul, et interprétées par Amel Brahim-Djelloul et l’Ensemble Amedyez.

Haut de la page