Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Noir90

LEVER DE RIDEAU

25/09/2018 - 19h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

Septembre 2018
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Saison 2015-2016

Benoit
Arnould

Baryton

Benoît Arnould
©
© Antoine Monfajon

Benoit Arnould

Benoit Arnould étudie le chant au conservatoire de Metz, puis auprès de Christiane Stutzmann au conservatoire de Nancy, où il obtient en 2007 une médaille d’or et un premier prix de perfectionnement en chant lyrique. La même année, il est nommé Révélation lyrique classique de l’Adami.

Il débute en Suisse, sous la direction de Michael Radulescu, et fait ses premières incursions dans l’opéra avec Hervé Niquet et le Concert spirituel dansMédéede Charpentier etProserpinede Lully. Il a travaillé sous la direction de Marc Minkowski, Philippe Herreweghe, Ton Koopman, Christophe Rousset, Leonardo Garcia Alarcón, Raphaël Pichon, Hervé Niquet et Peter Neumann, et s’est produit salle Pleyel à Paris, au Barbican Centre de Londres, au KKL de Lucerne, à l’Auditorium de Madrid, à l’Auditorium de Milan, aux Festival de Saint-Denis, Beaune, Saintes, La Chaise-Dieu, au Festival du Rheingau, à la Library of Congress (Washington).

Il a participé à de nombreux enregistrements de concert : Dardanus de Rameau (Anténor) avec l’ensemble Pygmalion, Amadis de Lully (Florestan) avec les Talens Lyriques, Theatrum Musicum de Capricornus avec la Chapelle rhénane (Diapason d’or, 10 de Classica, Choc du Monde de la Musique).

Il a chanté Médée de Charpentier (Arcas) avec Emmanuelle Haïm au Théâtre des Champs-Élysées et à l’Opéra de Lille, Così fan tutte (Guglielmo) avec Marc Minkowski, Le Roi Arthur de Purcell avec Ton Koopman, Platée de Rameau (Jupiter) avec Jean-Claude Malgoire, puis à Stuttgart, le Requiem de Fauré avec Philippe Herreweghe et l’Orchestre des Champs-Élysées au Concertgebouw d’Amsterdam et au Théâtre des Champs-Élysées, Les Indes galantes (Don Alvar) à l’Opéra de Bordeaux, le rôle titre de Tancrède de Campra à Avignon et Versailles, La Flûte enchantée (Papageno) à Vichy.

Haut de la page