Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Saison 2015-2016

Damien
Guillon

Contreténor

©
David Duchon-Doris

Damien Guillon

Damien Guillon commence son apprentissage musical en 1989 à la Maîtrise de Bretagne, se produisant rapidement comme soprano solo dans de nombreux oratorios baroques et dansLa Flûte enchantéeà l’Opéra de Rennes. De 1998 à 2001, il étudie à la Maîtrise du Centre de musique baroque de Versailles. En 2004, il est admis à la Schola Cantorum Basiliensis pour y suivre l’enseignement d’Andreas Scholl. Parallèlement au chant, il étudie l’orgue et le clavecin, obtenant les premiers prix de basse continue et de clavecin au Conservatoire à rayonnement régional de Boulogne-Billancourt.

Il se produit régulièrement sous la direction de Vincent Dumestre, Hervé Niquet, Jérôme Corréas, Philippe Pierlot, Jean-Claude Malgoire, Christophe Rousset, Jordi Savall, William Christie, Masaaki Suzuki et Philippe Herreweghe. À la scène, il a chanté Athalia de Haendel à Ambronay,Teseo du même Haendel à Nice, Le Retour d’Ulysse de Monteverdi à la Monnaie de Bruxelles, Il Sant’Alessio de Landi avec William Christie et les Arts florissants. Il chante cette saison à Tokyo et Kobe avec le Collegium Bach du Japon et Masaaki Suzuki ; en France et en Chine (Pékin et Wuhan) avec le Banquet céleste ; au Canada, aux États-Unis et en Europe avec le Collegium Vocale Gent et Philippe Herreweghe ; à Barcelone et au château de Versailles avec Jordi Savall.

Outre son activité de chanteur, Damien Guillon fait actuellement ses débuts comme chef d’ensemble. En 2009, il a fondé le Banquet céleste, avec lequel il effectue un travail minutieux sur le répertoire baroque.

Sa discographie déjà riche, pour Harmonia Mundi, Virgin Classics, Alpha, K 617, Ricercar ou Zig-Zag Territoires, lui a valu plusieurs récompenses. Le premier disque du Banquet céleste (cantates de Bach) a été salué unanimement par la critique.

Haut de la page