Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Noir90

Orchestre national de Lyon

SOL GABETTA / ALAN GILBERT

27/01/2018 - 18h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Saison 2015-2016

Norma
Nahoun

Soprano

Norma Nahoun
©
© DR

Norma Nahoun

La saison 2015-2016 marque les débuts de la jeune soprano française à l’Opéra de Montpellier, avec l’Orchestre national de Lyon et à Angers Nantes Opéra. En 2016, elle revient à l’Opéra national de Lorraine (Nancy) et fait en compagnie d’Iván Fischer et de l’Orchestre du Festival de Budapest une tournée européenne majeure avec le Requiem de Mozart et Papagena (La Flûte enchantée).

La saison dernière, elle a chanté Jacqueline (Fortunio de Messager) à l’Opéra de Saint-Étienne et Barbarina (Les Noces de Figaro) au Festival d’Édimbourg. Elle a participé à des tournées de l’Orchestre symphonique de Tours et de l’Orchestre de chambre de Stuttgart. Invitée par Iván Fischer à chanter Papagena avec l’Orchestre du Festival de Budapest, elle a repris ce rôle avec succès à l’Opéra de Paris. Une tournée avec l’Orchestre symphonique de la Radio bavaroise l’a menée à Munich, Vienne et Versailles.

Précédemment, Norma Nahoun a incarné Barbarina au Mostly Mozart Festival de New York (dir. Iván Fischer), Nanetta (Falstaff) à l’Opéra de Tours, Laoula (L’Étoile de Chabrier) et Lisette (La rondine de Puccini) à l’Opéra national de Lorraine, Colette (Le Devin du village de Jean-Jacques Rousseau) au Grand Théâtre de Genève,…

Née à Paris, Norma Nahoun a fait partie de 2012 à 2014 de la jeune troupe de la Semperoper de Dresde, où elle a chanté Frasquita (Carmen), Philidel (King Arthur de Purcell), la Reine (Das geheime Königreich de Křenek).

Diplômée de la Hochschule für Musik de Berlin, elle a remporté de nombreux prix internationaux, notamment le grand prix de la Mélodie française à Toulouse.

Haut de la page