Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Décembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Saison 2017-2018

Christianne
Stotijn

Mezzo-soprano

Christianne Stotijn
©
© Stephen Vanfleteren

Christianne Stotijn

Originaire de Delft (Pays-Bas), Christianne Stotijn étudie le violon et le chant au Conservatoire d’Amsterdam avant de se perfectionner en chant auprès de Jard van Nes, Udo Reinemann et Dame Janet Baker. Lauréate de nombreux concours, elle est nommée Rising Star par l’European Concert Hall Organisation en 2005-2006.

Particulièrement attirée par la musique de chambre, elle chante en duo au côté des pianistes Joseph Breinl et Julius Drake et collabore avec l’altiste Antoine Tamestit, le contrebassiste Rick Stotijn et l’Ensemble Oxalys. Férue de musique contemporaine, elle crée diverses pièces comme le cycle Spaces of Blank (2009) de Michel van der Aa ou encore la Totentanz de Thomas Adès (2013).

Son large répertoire l’amène à se produire avec de nombreux orchestres : sous la direction de Bernard Haitink, elle chante avec l’Orchestre du Concertgebouw et les Orchestres symphoniques de Boston, Chicago et Londres. Elle collabore avec Claudio Abbado, Iván Fischer, Esa-Pekka Salonen, Yannick Nézet-Séguin, Andris Nelsons, Gustavo Dudamel ou Jaap van Zweden, dans La Mort de Cléopâtre et Les Nuits d’été de Berlioz, les Sea Pictures d’Elgar, Phaedra de Britten, les Chants et Danses de la mort de Moussorgski, les Rückert-Lieder et les Kindertotenlieder de Mahler, les Wesendonck-Lieder de Wagner…

À l’opéra, elle est notamment Isabella dans L’Italienne à Alger au Festival d’Aix-en-Provence, Pauline dans La Dame de pique à l’Opéra de Paris, Cornelia dans Giulio Cesare au Théâtre de la Monnaie et Tamerlano à Covent Garden (Londres).

Cette saison, elle chante la Deuxième Symphonie de Mahler avec l’Orchestre symphonique de Seattle, la Totentanz avec l’Orchestre philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre philharmonique tchèque et le Rundfunk-Sinfonieorchester de Berlin, et se produit en récital au Concertgebouw et à la Monnaie (Bruxelles). 

Haut de la page