Aller au contenu principal

triangle noir déscendant
Jukka-Pekka Saraste dirige
©
© WDR - Thomas Kost

date(s) et heure(s)

  • Jeudi 12 décembre - 20h
  • Samedi 14 décembre - 18h

durée

1h40 environ avec entracte

Tarif

  • Série 1 : 46 €
  • Série 2 : 33 €
  • Série 3 : 16 €
  • En savoir +

lieu

Auditorium de lyon

L'oiseau de feu

Programme

Kaija Saariaho Leino Songs — 12 min
Johannes Brahms Concerto pour violon et orchestre en ré majeur, op. 77 — 38 min
Igor Stravinsky L’Oiseau de feu (ballet de 1910) — 40 min

résumé

Issu de l’illustre classe de Jorma Panula à l’Académie Sibelius d’Helsinki, assistant par la suite de l’autre «gourou» de la direction d’orchestre finlandaise, Leif Segerstam, Saraste a imposé son nom au sommet d’une génération exceptionnelle de chefs nordiques, aux côtés d’Esa-Pekka Salonen. L’expérience s’ajoutant à présent au charisme et à la virtuosité des débuts, le chef principal de l’Orchestre du WDR (Cologne) compte désormais parmi les plus grands chefs mondiaux, et L’Oiseau de feu, éblouissant festival orchestral, est l’une de ses partitions fétiches.

Jukka-Pekka Saraste est aussi un fidèle de Saariaho. Le titre de Leino Songs fait référence à l’homme de lettres Eino Leino (1878-1926), le plus grand poète finnois moderne. Auteur fécond, héritier d’une longue tradition populaire, Leino chanta comme nul autre la nature, l’amour et le désespoir. Tels sont les thèmes abordés dans les quatre poèmes choisis par Kaija Saariaho. Leur lyrisme se traduit par des lignes vocales à la grâce séductrice et par une orchestration d’une beauté fascinante : évocation radieuse de l’être aimé (En te regardant), emportement douloureux (Le Coeur), nuit ensorcelante (Paix, Prière du soir). Composé à l’intention de la soprano Anu Komsi, l’une des plus belles voix de colorature du moment, ce cycle majeur est interprété ici par la créatrice en personne.

Avec le Concerto pour violon de Brahms, la fête est complète. Nul n’est besoin de présenter cette oeuvre poignante entre toutes. L’impatience est grande d’y découvrir Vadim Gluzman, violoniste ukraino-israélien que sa virtuosité et son tempérament inscrivent parmi les personnalités les plus marquantes de la jeune génération. Il joue un violon d’exception, le Stradivarius autrefois possédé par Leopold Auer, le dédicataire du concerto de Tchaïkovski et professeur de Heifetz et Milstein.


Vadim Gluzman dédicacera ses disques à l'entracte à la Librairie-boutique de l'Auditorium.


Lexus partenaire de l’Orchestre national de Lyon.

propos d'avant concert

1 heure avant le début du concert, assistez gratuitement au Propos d’avant-concert dans le bas-atrium ; pendant 30 minutes nous vous accompagnons dans la découverte des œuvres jouées.

conférences (Gratuit)

Rendez-vous les vendredis 10 janvier, 14 février et 21 mars à 12h30 au Café-comptoir de l’Auditorium pour un moment de convivialité et de partage autour des compositeurs russes. Entrée gratuite, durée 1 heure.

partenaires

note de programme

Un programme vous est distribué gratuitement lors de votre entrée en salle.


Les concerts associés

Portrait de Sergueï Khatchatryan avec son violon ©
© Marco Borgreeve

Les Grands Interprètes

Khatchatryan, tout Brahms

  • vendredi 24 janvier à 20h
Le violoniste Sergueï Khatchatryan, lauréat des Concours Sibelius et...
Portrait de Susanna Mälkki ©
© Simon Fowler

Concerts symphoniques

Ainsi parlait Zarathoustra

  • jeudi 17 avril à 20h
Peignant l’espace intersidéral dans sa beauté envoûtante, son énergie...
Portrait de Kent Nagano ©
© Ealovega

Concerts symphoniques

Kent Nagano dirige l'ONL

  • jeudi 19 juin à 20h
L’Orchestre symphonique de Montréal, le Southbank Centre de Londres et...
Haut de la page