Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Noir90

Orchestre national de Lyon

WINTER WONDERLAND

31/12/2018 - 20h

  • En savoir +
  • Réserver

    Nous n’avons actuellement plus de places disponibles pour ce concert, nos conseillers restent à votre disposition au 04.78.95.95.95

Décembre 2018
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube
Anne Gastinel
©
© Jean-Baptiste Millot

date et heure

  • Jeudi 20 octobre - 20h
  • Samedi 22 octobre - 18h

durée

Environ 1h40

Tarif

  • Série 1 : 48 €
  • Série 2 : 34 €
  • Série 3 : 16 €
  • En savoir +

lieu

Grande salle

Nouveau monde

Programme

Joseph Haydn «La Représentation du Chaos», extraite de La Création, Hob XXI:2 — 6 min
Henri Dutilleux Tout un monde lointain (concerto pour violoncelle) — 31 min
Antonín Dvořák Symphonie n° 9, en mi mineur, op. 95, «Du Nouveau Monde» — 40 min

résumé

Inspirés par des mélodies et danses indiennes, les thèmes de la Symphonie «Du Nouveau Monde» de Dvořák sont reconnaissables entre tous, dans leur version originale comme sous la forme inattendue d’une chanson de Gainsbourg. Ils ont surtout offert à l’Amérique sa première grande oeuvre symphonique, et montré comment la musique «traditionnelle» pouvait éveiller des «émotions sincères» et dessiner le futur de la musique américaine. Un enregistrement de l’oeuvre
a d'ailleurs été emporté par Neil Armstrong lors de la mission Apollo XI vers la lune en 1969. La musique guide l’âme vers les lieux les plus inaccessibles.
C’est ce que suggère aussi le concerto de Dutilleux (dont on célèbre en 2016 le centenaire de la naissance) par son titre emprunté aux Fleurs du mal de Baudelaire. «Tout un monde lointain, absent, presque défunt» : s’appuyant chacun sur un vers différent, les mouvements successifs se confrontent à une énigme, à la profondeur d’un regard ou à celle de la mer. Écrite pour Mstislav Rostropovitch, l’oeuvre trouve en Anne Gastinel son interprète privilégiée ; le jeu de la violoncelliste satisfait pleinement l’intention première de l’oeuvre : «Mettre en valeur l’instrument tout en s’éloignant des schémas classiques et romantiques». Et puisque la musique révèle à l’homme les faces cachées du monde, laissons Haydn la faire surgir du chaos à
l’origine de toute chose.


Bis 20/10 :
Gabriel Fauré - « Elégie »


propos d'avant concert

le jeudi à 19h, le samedi à 17h (durée : 30 minutes). Bas-Atrium, entrée libre.
François Gildas Tual animera ces propos.

partenaires

note de programme

Un programme vous est distribué gratuitement lors de votre entrée en salle.

Télécharger la noteflèche vers la droite pour indiquer lien de téléchargement

Les concerts associés

Leonard Slatkin ©
© Niko Rodamel

Orchestre national de Lyon

Symphonies 3 et 6

  • samedi 26 novembre à 18h
Piotr Ilyitch Tchaïkovski (1840-1893) a imposé sa marque dans les...
Ton Koopman ©
© DR

Orchestre national de Lyon

Les Sept Dernières Paroles du Christ en croix

  • samedi 15 avril à 18h
Commande d’un oratoire de Cadix pour les célébrations du Vendredi saint,...
Jean Rondeau ©
© Edouard Bressy

Formations invitées

Orchestre national de Lille

  • samedi 20 mai à 18h
Sous la direction de son fondateur Jean-Claude Casadesus, l’Orchestre...
Haut de la page