Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Orgue

Marathon Orgue

Concert anniversaire

Tuyaux de l'Orgue
©
© DR

date et heure

  • Dimanche 26 novembre - 16h

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

durée

1h30

Tarif

lieu

Grande salle

Réserver

Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

Marathon Orgue

Programme

Jehan Alain Litanies — 4 min
Johann Sebastian Bach Choral «Jésus que ma joie demeure», extrait de la Cantate BWV 147 (transcription de Maurice Duruflé) — 5 min
Maurice Duruflé Prélude et Fugue sur le nom d’Alain — 12 min
César Franck Pièce héroïque — 8 min
Alexandre Guilmant Finale de la Sonate pour orgue n° 1 — 8 min
Charles-Marie Widor «Toccata» de la Symphonie pour orgue n° 5, en fa majeur, op. 42 n° 1 — 6 min
Charles-Marie Widor Moderato cantabile de la Symphonie pour orgue n° 8, en si majeur, op. 42 n° 4 — 6 min
OEuvres de Johann Sebastian Bach, François Couperin, Georg Friedrich Händel, Jean-Philippe Rameau… transcrites pour orgue par Alexandre Guilmant
Et de nombreuses surprises !

résumé

Quarante ans presque jour pour jour après l’installation de l’orgue de l’Auditorium, nous soufflons ses bougies avec un concert marathon de quatre heures (pauses comprises !) où se relayeront les étudiants de la classe d’orgue du CNSMD de Lyon et des organistes venus de la région… ou de plus loin. Ce sera l’occasion d’entendre quelques-unes des grandes pages liées à l’histoire de l’instrument, notamment dans son siècle parisien, au palais du Trocadéro, puis à celui de Chaillot, qui l’a remplacé.
Outre des pages illustres comme la Toccata de Widor, le Poème héroïque de Franck ou les Litanies d’Alain, sans compter les pièces de Guilmant, Saint-Saëns, Messiaen ou Tournemire, nous plongerons dans un répertoire plus inattendu avec les nombreuses pièces transcrites par Guilmant pour les concerts historiques qu’il donnait au Trocadéro, à une époque où la musique ancienne était quasi inconnue ; ou encore l’illustre Jésus, que ma joie demeure de Bach, dans la transcription pour orgue seul que Duruflé réalisa pour l’orgue de Chaillot.

commentaires

1 commentaire

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Dernier commentaire :

beau programme permettant à nombre d'organistes - en herbe ou en tige...- d'exprimer leur passion pour l'orgue, que je partage bien que non...

Le vendredi 18 août 2017
15:15:01

Voir les commentaires Laisser un commentaire

note de programme

Un programme vous est distribué gratuitement lors de votre entrée en salle. Il sera téléchargeable ci-dessous quelques jours avant le concert.


Haut de la page