Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Noir90

Orchestre national de Lyon

WINTER WONDERLAND

29/12/2018 - 18h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

Noir90

Orchestre national de Lyon

WINTER WONDERLAND

30/12/2018 - 16h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

Noir90

Orchestre national de Lyon

WINTER WONDERLAND

31/12/2018 - 20h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

Décembre 2018
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube
Klaus Mäkelä
©
Klaus Mäkelä © Heikki Tuuli

durée

Environ 1h50

Tarif

  • Série 1 : 48 €
  • Série 2 : 34 €
  • Série 3 : 16 €
  • En savoir +

lieu

Grande salle

Réserver

Mozart / Chostakovitch

Programme

Wolfgang Amadeus Mozart Musique funèbre maçonnique, en ut mineur, KV 477 — 6 min
Wolfgang Amadeus Mozart Concerto pour basson, en si bémol majeur, KV 191 — 20 min
Dmitri Chostakovitch Symphonie n° 10, en mi mineur, op. 93 — 55 min

résumé

Plutôt qu’un effroyable témoignage de la terreur qui régnait sous le régime soviétique, la Dixième Symphonie de Chostakovitch est probablement une réaction à une heureuse nouvelle : la mortde Staline ! Il a ainsi été suggéré que son second mouvement pût être un portrait du sinistre camarade. Chostakovitch, de son côté, a préféré ne presque rien dévoiler d’un possible programme, soulagé de sentir l’étau institutionnel se desserrer. Et c’est d’ailleurs une tout autre histoire qu’il raconte peut-être dans son œuvre, celle de son amitié avec la musicienne azérie Elmira Nazirova, dont le nom serait transcrit par les notes d’un motif de cor, associé à la célèbre signature DSCH représentant le compositeur lui-même. Au-delà tout récit, l’œuvre s’est inscrite dans l’histoire en participant à la réhabilitation de son auteur. Non seulement elle a connu un rapide succès à l’étranger, mais elle a en plus amorcé la réorientation de la politique musicale en Russie.

S’il ne fait guère de doute que le froid est une chose bien connue de Klaus Mäkelä, le jeune chef issu de la prestigieuse Académie Sibelius d’Helsinki n’a assurément pas de souvenirs directs de la Guerre froide. Il n’était pas encore né quand le mur de Berlin s’est écroulé. À 23 ans, celui qui a été déjà premier chef invité de l’Orchestre symphonique de la Radio suédoise et vient d’être nommé à la tête du Festival de Turku entame une carrière incroyable. Le voici dans un double programme Chostakovitch/Mozart avec, pour commencer, la saisissante Musique funèbre maçonnique – lente procession vers la lumière de do majeur –, puis un concerto pour basson  avec, dans le rôle de soliste, la (presque) tout aussi jeune Sophie Dartigalongue, ancienne de l’Orchestre des jeunes de l’Orchestre national de Lyon, nommée à 22 ans à l’Orchestre philharmonique de Berlin et depuis lors nommée basson solo à l’Opéra de Vienne. En direction comme au sein de l’orchestre, la relève est assurée !


Abonnez-vous à partir de 4 concerts au choix !

propos d'avant concert

À 17 heures
Durée : 30 minutes
Bas-atrium, entrée libre

note de programme

Un programme vous est distribué gratuitement lors de votre entrée en salle. Il sera téléchargeable ci-dessous quelques jours avant le concert.


Haut de la page