Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Les orgues du concours

To English


L’orgue Cavaillé-Coll/Gonzalez/Aubertin de l’Auditorium de Lyon

Construit pour l’Exposition universelle de 1878 et le palais du Trocadéro, à Paris, cet instrument monumental (82 jeux et 6400 tuyaux) fut la « vitrine » du plus fameux facteur de son temps, Aristide Cavaillé-Coll. Remonté en 1939 dans le nouveau palais de Chaillot par Victor Gonzalez, transféré en 1977  à l’Auditorium de Lyon par son successeur Georges Danion, il a bénéficié en 2013 d’une restauration par Michel Gaillard (manufacture Aubertin) qui lui a rendu sa splendeur. Les plus grands musiciens se sont bousculés à la console de cet orgue prestigieux, qui a révélé au public les Requiem de Fauré et Duruflé et des pages maîtresses de Guilmant, Franck, Widor, Gounod, Dupré, Saint-Saëns, Poulenc, Duruflé, Alain, Messiaen et plus récemment Édith Canat de Chizy, Thierry Escaich ou Kaija Saariaho. C’est, hors Paris (Maison de la Radio et Philharmonie), le seul grand orgue de salle de concert en France.

En savoir plus

Composition

L’orgue de l'église Saint-Pothin (Lyon VI)

Le premier orgue de Saint-Pothin est l’œuvre de Daublaine & Callinet en 1846. En 1876, Joseph Merklin en a repris le matériau pour construire un orgue neuf, agrandi en 1880 par lui-même, puis en 1910 par Michel Merklin & Kuhn. En 1942, la société Ruche & Cie a réalisé un nouvel instrument à trois claviers et pédalier réutilisant le matériau Merklin ; il est resté muet pendant plus de dix ans, suite à la construction des tribunes latérales en béton qui généra une poussière fatale. En 2004, sous l’impulsion de Loïc Mallié et des Amis de l’orgue de Saint-Pothin, la Manufacture d’orgues Kern a construit un orgue neuf avec reprise du matériau antérieur, dans un nouveau buffet adapté au style néo-classique de l’église. Cet instrument de 43 jeux est l’un des instruments les plus importants de Lyon dans une esthétique polyvalente (récit expressif symphonique et positif, également expressif, plutôt classique). Il a pour actuel titulaire Octavian Saunier, qui succède notamment à Adrien Rougier et Loïc Mallié.

Composition


Le jury du concours

Le programme du concours

Le règlement du concours

Les concerts ouverts au public


En partenariat avec l’Aida (Agence iséroise de diffusion artistique) et avec le soutien de la Fondation Olivier-Messiaen, abritée par la Fondation de France.

Haut de la page