Aller au contenu principal

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Noir90

Conférences

HÄNDEL

01/10/2019 - 18h30

Noir90

Les Ateliers sonores enfants & famille

FAITES LE BUZZ EN FAMILLE !

19/10/2019 - 10h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

Noir90

Octobre

DANIEL BARENBOÏM

28/10/2019 - 20h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Mars

Beethoven, Concerto n°1

Jean-Efflam Bavouzet

Portrait de Jean-Efflam Bavouzet
©
Portrait de Jean-Efflam Bavouzet © Paul Mitchell

durée

Environ 1h50

Tarif

  • Série 1 : 49 €
  • Série 2 : 35 €
  • Série 3 : 16 €
  • En savoir +

lieu

Grande salle

Réserver

Beethoven, Concerto n°1

Programme

Ludwig van Beethoven Symphonie n° 4, en si bémol majeur — 34 min
Guillaume Connesson Flammenschrift — 9 min
Ludwig van Beethoven Concerto pour piano n° 1, en ut majeur — 36 min

résumé

À l’occasion des 250 ans de la naissance de Beethoven, Jean- Efflam Bavouzet donne avec l’Orchestre national de Lyon l’intégrale de ses concertos pour piano en quatre concerts. L’occasion de croiser le génie si novateur du compositeur allemand avec celui de musiciens contemporains qui trouvent auprès de lui, aujourd’hui encore, matière à inspiration.

"Beethoven, il me rend plus humain", confie Jean-Efflam Bavouzet. Le mot fait mouche de la part d’un artiste à l’humanité profonde, peu présent sur la scène française mais acclamé à l’étranger, méfiant des systèmes de médiatisation et des modes passagères. Beethoven l’accompagne depuis ses débuts, de son succès au Concours Beethoven-Tommasoni de Cologne à l’enregistrement de toutes ses sonates. Dans son Premier Concerto, Beethoven est encore marqué par le modèle mozartien. Mais un tout autre musicien se dessine dans la Quatrième Symphonie, qualifiée par Schumann de "menue dame grecque prise entre deux dieux nordiques" (les Troisième et Cinquième Symphonies). C’est à Beethoven "homme en colère, bouillonnant, impétueux" que rend hommage Guillaume Connesson dans Flammenschrift, littéralement "écriture de flammes".


Abonnez-vous à partir de 4 concerts au choix !

propos d'avant concert

À 19h
Durée : 30 min
Bas-atrium, entrée libre

note de programme

Un programme vous est distribué gratuitement lors de votre entrée en salle. Il sera téléchargeable ci-dessous quelques jours avant le concert.


Haut de la page