Aller au contenu principal

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Noir90

Novembre

TCHAÏKOVSKI

07/11/2019 - 20h

Noir90

Novembre

TCHAÏKOVSKI

09/11/2019 - 18h

Noir90

Novembre

ETIENNE DAHO

23/11/2019 - 20h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

Noir90

Concerts scolaires

JOURNEE DES TOUT-PETITS

29/11/2019 - 10h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

Noir90

Novembre

JOURNEE DES TOUT-PETITS

30/11/2019 - 10h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

Novembre 2019
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Octobre

Brahms / Debussy

Karl-Heinz Steffens

Portrait de Karl-Heinz Steffens
©
Karl-Heinz Steffens © Susanne Diesner

date(s) et heure(s)

  • Jeudi 10 octobre - 20h
  • Samedi 12 octobre - 18h

durée

Environ 1h50

Tarif

  • Série 1 : 49 €
  • Série 2 : 35 €
  • Série 3 : 16 €
  • En savoir +

lieu

Grande salle

Brahms / Debussy

Programme

Richard Wagner Siegfried-Idyll — 23 min
Claude Debussy Ariettes oubliées (orchestration de Brett Dean – création française) — 15 min
Johannes Brahms Symphonie n° 1, en ut mineur, op. 68 — 45 min

résumé

«Il pleure dans mon cœur comme il pleut dans la ville»… Les Ariettes oubliées de Verlaine sont dans tous les cœurs, et la musique de Debussy les a sublimées. Réécoutons ces mélodies dans un nouvel habit orchestral signé Brett Dean, en compagnie d’un Wagner idyllique et d’un Brahms conquérant.

De douceur, de lumière, les Ariettes oubliées débordent aussi bien sous la plume de Verlaine que sous la forme musicale que leur a donnée Debussy, pour voix et piano. Ces qualités sont exacerbées dans l’orchestration que Brett Dean, compositeur associé de l’Orchestre national de Lyon cette saison, a réalisée à la demande de Simon Rattle (alors directeur de l’Orchestre philharmonique de Berlin) pour son épouse, la chanteuse Magdalena Kožena. La même atmosphère lumineuse et feutrée baigne Siegfried-Idyll, que Wagner offrit à sa femme Cosima peu après la naissance de leur fils. Karl-Heinz Steffens couronne ce programme avec la Première Symphonie, partition prométhéenne avec laquelle Brahms dépasse enfin le modèle jusque-là paralysant des symphonies de Beethoven.


Abonnez-vous à partir de 4 concerts au choix !

propos d'avant concert

Jeudi à 19h
Samedi à 17h
Durée : 30 min
Bas-atrium, entrée libre

partenaires

note de programme

Un programme vous est distribué gratuitement lors de votre entrée en salle.

Télécharger la noteflèche vers la droite pour indiquer lien de téléchargement

Haut de la page