Skip to main content

triangle noir déscendant
Orchestre national de Lyon  dirigé par Leonard Slatkin
©
© Bertrand Gaudillère

durée

Environ 2h

Tarif

  • Série 1 : 49 €
  • Série 2 : 35 €
  • Série 3 : 16 €
  • En savoir +

lieu

Grande salle

Réserver

Pulcinella

Programme

Anna Clyne Il distratto (création mondiale – commande de l’Auditorium-Orchestre national de Lyon) — 15 min
Joseph Haydn Symphonie n° 60, en ut majeur, «Il distratto» — 24 min
Igor Stravinsky Pulcinella (suite d’orchestre) — 24 min
Piotr Ilyitch Tchaïkovski Sérénade pour cordes — 28 min

résumé

Stravinsky revisite Pergolèse, Anna Clyne s’inspire de Haydn et Tchaïkovski de la valse viennoise… Leonard Slatkin nous invite dans une virevoltante machine à remonter le temps.

C’est avec Pulcinella que le public parisien assista, en 1920, à la naissance du néoclassicisme musical. Dans ce ballet présenté par les Ballets russes de Serge Diaghilev, Stravinsky « recompose » Pergolèse et les maîtres italiens et hollandais du XVIIIe siècle. Pulcinella «était ma découverte du passé, l’épiphanie qui rendait possible toute mon œuvre ultérieure», explique le compositeur russe. Sur fond de commedia dell’arte, son « regard en arrière » se fait « regard dans le miroir ». Tchaïkovski s’est essayé lui aussi au style de Mozart ou de Lully, mais sa Sérénade n’a rien du pastiche, malgré sa valse capiteuse et ses échos de chansons populaires. Mais c’est bien de Haydn, le père de la symphonie, que la compositrice anglaise Anna Clyne s’inspire pour écrire une œuvre nouvelle, à la demande de l’Auditorium-Orchestre national de Lyon. Le modèle est particulièrement vivant et théâtral, puisque Haydn forgea sa Soixantième Symphonie sur une musique de scène qu’il avait écrite pour une pièce de Jean-Francois Regnard, Le Distrait.


Abonnez-vous à partir de 4 concerts au choix !

propos d'avant concert

Jeudi à 19h
Samedi à 17h
Durée : 30 min
Bas-atrium, entrée libre

note de programme

Un programme vous est distribué gratuitement lors de votre entrée en salle. Il sera téléchargeable ci-dessous quelques jours avant le concert.


Haut de la page