Aller au contenu principal

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Noir90

Novembre

TCHAÏKOVSKI

07/11/2019 - 20h

Noir90

Novembre

TCHAÏKOVSKI

09/11/2019 - 18h

Noir90

Novembre

ETIENNE DAHO

23/11/2019 - 20h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

Noir90

Concerts scolaires

JOURNEE DES TOUT-PETITS

29/11/2019 - 10h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

Noir90

Novembre

JOURNEE DES TOUT-PETITS

30/11/2019 - 10h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

Novembre 2019
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube
L'Orchestre national de Lyon dirigé par Leonard Slatkin
©
© Bertrand Gaudillère

durée

Environ 2h

Tarif

  • Série 1 : 49 €
  • Série 2 : 35 €
  • Série 3 : 16 €
  • En savoir +

lieu

Grande salle

Réserver

Ravel / Rachmaninov

Programme

Maurice Ravel Fanfare pour «L’Éventail de Jeanne» — 2 min
Maurice Ravel Trois Poèmes de Stéphane Mallarmé — 11 min
Alexandre Glazounov Concerto pour violon en la mineur, op. 82 — 20 min
Sergueï Rachmaninov Symphonie n° 2, en mi mineur, op. 27 — 60 min

résumé

Ravel, Glazounov et Rachmaninov, des compositeurs que Leonard Slatkin nous montre plus proches qu’ils ne le paraissent, surtout si l’on se rappelle que tous trois ont été marqués par l’orientalisme et l’orchestration de Rimski- Korsakov.

Rachmaninov écrit sa Seconde Symphonie en Allemagne avant de s’exiler en Amérique, Glazounov son concerto en Russie avant de s’installer en France. Leonard Slatkin franchit allègrement les frontières, se souvient peut-être de sa propre histoire familiale écrite à la croisée de la Russie, de l’Europe et des États-Unis. Mais l’essentiel est ailleurs, dans la manière de sculpter la matière sonore ou de peindre la toile symphonique. Maurice Ravel est, selon Romain Rolland, un «maître du coloris et du dessin» ; sa touche est légère, l’étendue de sa palette extraordinaire. Déçu par l’orchestre de Rimski-Korsakov qu’il a autrefois admiré, il explique mettre trois fois rien sur tout alors que le Russe met tout sur trois fois rien. Glazounov a le pinceau plus large, laisse libre court à son imagination mélodique, plus proche de Rachmaninov, de son opulence orchestrale et de son lyrisme marqué par Tchaikovski. Les délicates mélodies de Ravel d’après Mallarmé permettront en outre de retrouver Isabelle Druet, dont l’Orchestre national de Lyon suit la belle carrière depuis sa Révélation en 2010 aux Victoires de la Musique.


Le + : Rencontre d'après-concert avec Jennifer Gilbert et Leonard Slatkin.
Durée : 30 min - Bas-atrium.


Abonnez-vous à partir de 4 concerts au choix !

note de programme

Un programme vous est distribué gratuitement lors de votre entrée en salle. Il sera téléchargeable ci-dessous quelques jours avant le concert.


Haut de la page