Aller au contenu principal

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Noir90

Février

CITATIONS

09/02/2020 - 16h

Noir90

Février

AFTERWORK #2

14/02/2020 - 19h

Février 2020
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29  
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Artistes invités

Measha
Brueggergosman

Soprano

Portrait de Measha Brueggergosman
©
© Lisa MacIntosh

Measha Brueggergosman

D’origine canadienne, Measha Brueggergosman a débuté principalement à travers des récitals, présentant des programmes originaux au Carnegie Hall de New York, au Kennedy Center de Washington, au Wigmore Hall de Londres, au Konzerthaus et au Musikverein de Vienne, au Teatro Real de Madrid ainsi qu’aux Schubertiades de Schwarzenberg et aux festivals d’Édimbourg, Verbier et Bergen. Dans ce cadre, elle a collaboré avec des pianistes comme Justus Zeyen, Roger Vignoles, Julius Drake et Simon Lepper.

À l’opéra, elle a récemment chanté Antonia et Giulietta (Les Contes d’Hoffmann), Elettra (Idomeneo), Jenny (Grandeur et Décadence de la ville de Mahagonny), Emilia Marty (L’Affaire Makropoulos), Hannah (Make No Noise) et Sœur Rose (Dead Man Walking). La saison dernière l’a vue faire son retour au Carnegie Hall avec le New World Symphony, interpréter Elettra à l’Opera Atelier de Toronto et donner un récital au Barbican Centre de Londres. Elle s’est également produite avec l’Orchestre de Paris, l’Orchestre de Philadelphie, l’Orchestre philharmonique de Los Angeles et l’Orchestre symphonique de San Francisco et a travaillé avec des chefs d’orchestre comme Daniel Barenboim, Michael Tilson Thomas, Franz Welser-Möst, Sir Andrew Davis, Gustavo Dudamel et Daniel Harding.

Ses enregistrements pour Deutsche Grammophon sont salués par la critique et ont été plusieurs fois récompensés, et ses Wesendonck-Lieder de Wagner avec l’Orchestre de Cleveland dirigé par Franz Welser-Möst lui ont valu une nomination aux Grammy Awards.

Measha Brueggergosman a récemment publié ses mémoires, Something Is Always on Fire. Elle est régulièrement invitée à la télévision, où elle défend notamment la littérature canadienne contemporaine, et milite en faveur d’une éducation musicale renforcée au Canada. Elle a reçu des doctorats honoris causa de plusieurs universités et est ambassadrice pour plusieurs associations caritatives internationales.

Haut de la page