Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Décembre 2018
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Saison 2017-2018

Théophile
Alexandre

Contre-ténor

©
David Duchon-Doris

Théophile Alexandre

Contre-ténor et danseur contemporain, fort d’un double diplôme au Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon, Théophile Alexandre se distingue dans des concours internationaux majeurs (Vienne, Innsbruck, Berne, Naples, Barcelone…), avant de se produire sur les plus belles scènes mondiales : Philharmonie de Paris, Lincoln Center de New York, Opéra royal de Versailles, Théâtre national de Chaillot, Concertgebouw d’Amsterdam, Théâtre des Champs-Élysées et salle Gaveau à Paris, Maison de la danse et Opéra de Lyon, Opéra de Berne, Opéra d’Ottawa… S’il est mis en lumière dans de tels écrins d’exceptions, il est surtout révélé par des orfèvres de la musique et de la danse qui, depuis dix ans, taillent, affinent, cisèlent son double talent si singulier.

Sous la direction de prestigieux chefs d’orchestre (Jean-Claude Malgoire, Gabriel Garrido, William Christie, Sébastien d’Hérin, Christophe Grapperon …), il interprète ainsi de grands rôles d’opéra pour contre-ténor (Orlando de Haendel, Apollo de Mozart, Speranza de Monteverdi, Orfeo de Gluck…) et les parties d’alto solo des plus sublimes oratorios de Bach, Haydn, Pergolesi, Vivaldi ou Scarlatti.

En parallèle, il collabore avec de grands chorégraphes comme Jean-Claude Gallotta, pour lequel il danse près de cinq ans à travers le monde, notamment le bouleversant duo Sunset Fratell, avant d’assister personnellement le chorégraphe dans sa création. Mais il fait aussi virevolter La Vie parisienne d’Offenbach pour Laurent Pelly et Laura Scozzi, danse Mort à Venise de Britten pour Yoshi Oïda ou explore l’art des gestes quotidiens avec l’Atelier de recherche Pina Bausch en Allemagne.

En 2016, il chante et danse à la Fenice de Venise le rôle de Lancelot du Lac dans Les Chevaliers de la Table ronde, opéra bouffe d’Hervé, sur une mise en scène signée Pierre-André Weitz, le scénographe d’Olivier Py.

Haut de la page