Aller au contenu principal

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

L'Auditorium - ONL

Qui sommes nous

Qui sommes nous
©
© DR

Qui sommes nous

Fort de 104 musiciens permanents, l’Orchestre national de Lyon (ONL) a pour actuel directeur musical honoraire le chef américain Leonard Slatkin, qui a été directeur musical de septembre 2011 à juin 2017 et occupe par ailleurs ces fonctions à l’Orchestre symphonique de Détroit (États-Unis). Héritier de la Société des Grands Concerts de Lyon, fondée en 1905 par Georges Martin Witkowski, c’est l’un des plus anciens de France. Il est devenu un orchestre permanent en 1969, sous l’impulsion de l’adjoint à la Culture de la Ville de Lyon, Robert Proton de la Chapelle. Après Louis Frémaux (1969-1971), il a eu pour directeurs musicaux Serge Baudo (1971-1987), Emmanuel Krivine (1987-2000), David Robertson (2000-2004) et Jun Märkl (2005-2011).

Apprécié pour la qualité très française de sa sonorité, qui en fait un interprète reconnu de Ravel, Debussy ou Berlioz, l’ONL explore un vaste répertoire, du xviiie siècle à nos jours. Il passe régulièrement commande à des compositeurs d’aujourd’hui, tels Kaija Saariaho, Thierry Escaich ou Guillaume Connesson. La richesse de son répertoire se reflète dans une vaste discographie, duBoléro de Ravel en 1984 (premier disque d’or reçu par un orchestre symphonique) à l’intégrale Debussy en sept volumes sous la baguette de Jun Märkl (Naxos) et au CD d’œuvres de Thierry Escaich publié en 2011 (Universal). Leonard Slatkin poursuit cette politique ambitieuse, avec notamment des intégrales Ravel et Berlioz en cours chez Naxos.

Pionnier dans ce domaine, l’ONL s’illustre avec brio dans des ciné-concerts ambitieux (Le Seigneur des anneaux,Matrix,The Artist,…) ou accompagne des œuvres majeures du cinéma muet (Chaplin, Fritz Lang, Murnau,…). Il privilégie également les actions pédagogiques et la médiation, avec un orchestre de jeunes, une politique tarifaire forte en direction des plus jeunes, des projets ambitieux pour les écoles, des conférences et de nombreuses autres actions d’accompagnement. En 2017/2018, l’Auditorium-Orchestre national de Lyon lance le projet Démos (dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale) dans la Métropole de Lyon.

Au-delà des très nombreux concerts qu’il donne à l’Auditorium, l’ONL se produit dans les plus grandes salles mondiales. Premier orchestre symphonique européen à s’être produit en Chine, en 1979, il a donné en 2016 une série de concerts au Japon, notamment trois programmes à Tokyo. En 2017, il a fait une tournée américaine qui l’a conduit dans la salle new-yorkaise mythique de Carnegie Hall.

L’ONL a le privilège de répéter et de se produire dans la salle qui lui est dédié, l’Auditorium de Lyon (2100 places). Impressionnant monolithe de béton et d’acier inauguré en 1975, cette salle conçue par Claude Delfante et Henri Pottier bénéficie du label Patrimoine du xxe siècle. D’un confort exceptionnel, elle accueille de très nombreuses phalanges internationales et les plus grands solistes de la scène musicale. Les nombreux  partenariats que l’Auditorium-Orchestre national de Lyon a su nouer, notamment avec l’Institut Lumière, le Centre culturel de rencontre d’Ambronay et Jazz à Vienne, ont permis d’ouvrir largement la salle à tous les genres musicaux et à tous les publics. Chaque année, ce sont près de 250 000 spectateurs que l’Auditorium accueille dans ses murs.


Établissement de la Ville de Lyon, l’Orchestre national de Lyon est subventionné par le ministère de la Culture et de la Communication et par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Haut de la page