Aller au contenu principal

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Noir90

Conférences

HÄNDEL

01/10/2019 - 18h30

Noir90

Les Ateliers sonores enfants & famille

FAITES LE BUZZ EN FAMILLE !

19/10/2019 - 10h

  • En savoir +
  • Réserver

    Nous n’avons actuellement plus de places disponibles pour ce concert, nos conseillers restent à votre disposition au 04.78.95.95.95

Noir90

Octobre

DANIEL BARENBOÏM

28/10/2019 - 20h

  • En savoir +
  • Réserver

    Nous n’avons actuellement plus de places disponibles pour ce concert, nos conseillers restent à votre disposition au 04.78.95.95.95

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

date(s) et heure(s)

  • Jeudi 14 janvier - 20h
  • Samedi 16 janvier - 18h

durée

1h40 environ avec entracte

Tarif

  • Série 1 : 36€ ou 46€
  • Série 2 : 23€ ou 33€
  • Série 3 : 10€ ou 16€
  • En savoir +

lieu

Auditorium

Bach Magnificat

Programme

Johann Sebastian Bach Suite pour orchestre n° 4, en ré majeur, BWV1069 — 20 min
Wolfgang Amadeus Mozart Concerto pour piano n° 27, en si bémol majeur, KV 595 — 27 min
Johann Sebastian Bach Magnificat, BWV 243 — 33 min

résumé

Le concert du 16 janvier ne présente que les deux œuvres de Bach. La durée du concert est donc réduite à 1 heure.


On peut trouver bizarre que Bach ait si peu écrit pour ensemble instrumental, même si l’on pense que de nombreuses partitions ont été détruites par un incendie. Moins connue que ses trois soeurs, la Quatrième Suite est tout aussi légère et enjouée ; son finale est la seule «Réjouissance» écrite par Bach.
Lorsque Mozart donna la première audition de son dernier concerto pour piano la dernière année de sa vie – il n’avait que trente-cinq ans. La tonalité de si bémol majeur était pour lui la plus ensoleillée, la plus insouciante, comme cette partition pleine d’énergie et de contrastes.
En seconde partie, Ton Koopman retourne à Bach, dont il est l’un des plus grands interprètes. Du Magnificat («Mon âme magnifie le seigneur»), que Bach composa en 1723 pour son premier Noël à Leipzig, il dirige la version révisée, dépourvue de références directes à la Nativité. Cette pièce, l’une des rares de Bach en latin, est à la fois grandiose et exubérante, mélange de choeurs puissants et d’airs touchants. Le Gloria final reprend habilement le thème du tout-début sur les mots «Sicut erat in principio» (comme il était au commencement).


En complicité avec le Festival d’Ambronay / Centre culturel de rencontre d’Ambronay.


Consulter le programme du week-end "Play Bach"

propos d'avant concert

Le jeudi à 19h et le samedi à 17h (durée : 30 minutes). Bas-atrium, entrée libre.
Ton Koopman sera accompagné de Gilles Cantagrel pour animer le propos d’avant-concert.

conférences (Gratuit)

Conférence avec Gilles Cantagrel, le samedi à 16h.
Bas-atrium, entrée : 3 € (gratuit pour les abonnés et carte ONL).

note de programme

Un programme vous est distribué gratuitement lors de votre entrée en salle.

En savoir +

Haut de la page