Aller au contenu principal

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

Programmation 16-17

Asaf Avidan

Asaf Avidan
©
© DR

date(s) et heure(s)

  • Lundi 20 mars - 20h

durée

2 heures environ

Tarif

  • Série 1 : 62 €
  • Série 2 : 51 €
  • Série 3 : 40 €
  • En savoir +

lieu

Grande salle

Asaf Avidan

résumé

Asaf Avidan est de retour sur scène.

Le voilà seul à la guitare et faisant ce qu’il sait faire de mieux : plonger très profondément en lui-même et créer des moments de pure émotion qu’il transmet au public par l’intermédiaire de sa voix unique. Le New York Times le décrit comme « un artiste qui écrit comme Leonard Cohen, chante comme Robert Plant, et a le charisme d'une grande figure de Cabaret ». 

Pour ce nouveau concert, ses paroles, ses mélodies et sa voix occupent le centre de la scène. Dans une atmosphère intimiste,  il nous invite à jeter un regard indiscret dans le dédale de son monde intérieur. Ainsi, il pleure, murmure ou bien hurle ses chansons et nous offre de toutes nouvelles interprétations de son répertoire.


Première partie : Marika Leïla Roux

“Étude de la Chute / THE FIRST STUDY”
Avec ‘The First study’ Marika mêle l’art des cordes Japonaises (Shibari), le cirque aérien et la poésie, dans une forme unique et nouvelle d’expression corporelle et artistique. A la croisée du haut et du bas, elle explore l’espace entre l’envol et la chute, abandon et résistance, beauté et distorsion, liberté et restriction, dans un dialogue ouvert entre les corps métaphorique, physique, et émotionnel.


Ce concert n’est pas accessible avec la carte intégrale et la carte 5 entrées.

vidéos

commentaires

1 commentaire

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Dernier commentaire :

l'artiste le plus complet et autonome, un envoûtement, une musique qui voyage dans les styles et les humeurs, seul sur scène comme 100,captivant...

Le jeudi 16 mars 2017
09:40:03

Voir les commentaires Laisser un commentaire

Haut de la page