Aller au contenu principal

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
vertpastel

ASAF AVIDAN

20/03/2017 - 20h

vertpastel

Orchestre national de Lyon

JEFF MILLS

29/03/2017 - 20h

  • En savoir +
  • Réserver

    Nous n’avons actuellement plus de places disponibles pour ce concert, nos conseillers restent à votre disposition au 04.78.95.95.95

vertpastel

Orchestre national de Lyon

JEFF MILLS

30/03/2017 - 20h

  • En savoir +
  • Réserver

    Nous n’avons actuellement plus de places disponibles pour ce concert, nos conseillers restent à votre disposition au 04.78.95.95.95

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube

date(s) et heure(s)

  • Samedi 11 mars - 18h

durée

Environ 1h30

Tarif

lieu

Grande salle

Nikitine Sisters duo

Programme

Franz Liszt Concerto pathétique S. 258 — 20 min
Maurice Ravel Ma Mère l’Oye, cinq pièces enfantines — 20 min
Modest Moussorgski Tableaux d’une exposition — 25 min
Aram Khatchatourian Danse du sabre — 5 min

interprètes

 

résumé

Orgue et piano : claviers en regard, un mariage rare des cordes et des tuyaux. À cet exercice, Véra et Katherine Nikitine excellent depuis leurs années de conservatoire à Paris et Lyon, d’où elles sont ressorties bardées de diplômes. Véra joue de l’orgue, compose et dirige ; Katherine – elle aussi organiste – s’est spécialisée au piano, qu’elle enseigne au Conservatoire de Genève. Leur répertoire, outre quelques partitions originales (le Colloque nº 7 de Jean Guillou, dont elles ont assuré la création française à Saint-Eustache, ou les pièces de Véra), comprend aussi les transcriptions réalisées par Véra.
En adaptant le Concerto pathétique de Liszt, initialement pour deux pianos (sans orchestre), Véra Nikitine a voulu offrir à l’oeuvre la grandeur orchestrale de l’orgue et créer un «Troisième Concerto pour piano» de Liszt. Les Tableaux d’une exposition de Moussorgski, eux aussi pour piano mais orchestrés par Ravel et d’autres, ou Ma Mère l’Oye, de Ravel justement, qui coexistent pour piano à quatre mains et pour orchestre, permettent d’explorer aussi bien le gigantisme de ce duo, porté par les 6500 tuyaux de l’orgue, que les timbres les plus délicats, chatoyants ou insolites. Cette variété, ces contrastes saisissants invitent l’auditeur à découvrir un paysage sonore et poétiqueinouï, au sens premier du terme.


Bis :
Piotr Ilyitch Tchaïkovski - La belle au bois dormant (valse)


vidéos

propos d'avant concert

17h (durée : 30 minutes). Bas-Atrium, entrée libre.
Caroline Delespaul animera le propos. 

note de programme

Un programme vous est distribué gratuitement lors de votre entrée en salle. Il sera téléchargeable ci-dessous quelques jours avant le concert.


Les concerts associés

Orchestre d’harmonie de la Garde républicaine ©
© DR

Formations invitées

Orchestre d'harmonie de la Garde républicaine

  • dimanche 09 avril à 16h
Il est loin le temps où tambours, fifres et trompettes marchaient en...
Thierry Escaich ©
© Guy Vivien

Formations invitées

Poulenc : Concerto pour orgue

  • vendredi 21 avril à 20h
«Ce n’est pas du Poulenc plaisant genre Concerto à deux pianos, mais...
Orgue ©
© DR

Récitals & musique de chambre

Orgue, danse et vidéo

  • samedi 10 décembre à 18h
Au moment de la Fête des lumières, l’orgue de l’Auditorium se pare de...
Haut de la page