Skip to main content

triangle noir déscendant

Auditorium - Orchestre National de Lyon

 
Noir90

3 mois > 3 ans

EVEIL 3 MOIS>3 ANS SESSION NOV.

21/11/2018 - 10h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

3 ans > 5 ans

EVEIL 3 ANS>5 ANS SESSION NOV.

21/11/2018 - 11h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

Noir90

Gratuit

CONCERT POUR LES ETUDIANTS

29/11/2018 - 20h

  • En savoir +
  • Réserver

    Plus de places en ligne, merci de contacter le 04 78 95 95 95

Novembre 2018
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
logo instagram
logo Facebook
logo Twitter
logo Youtube
Christian Zacharias entrain de diriger
©
Christian Zacharias © Klaus Rudolph

date(s) et heure(s)

  • Samedi 20 octobre - 18h

durée

Environ 1h50

Tarif

  • Série 1 : 48 €
  • Série 2 : 34 €
  • Série 3 : 16 €
  • En savoir +

lieu

Grande salle

Mozart, Concerto pour piano n°20

Programme

Joseph Haydn Symphonie n° 91, en mi bémol majeur, Hob. I:91 — 25 min
Arnold Schönberg Symphonie de chambre n° 2, op. 38 — 20 min
Wolfgang Amadeus Mozart Concerto pour piano n° 20, en ré mineur, KV 466 — 35 min

résumé

En mai 2014, une chute malencontreuse privait le public de l’Auditorium de Lyon de la venue de Christian Zacharias. L’occasion nous est enfin redonnée d’entendre, sous les doigts du fabuleux pianiste et chef allemand, le Concerto n° 20 de Mozart. Un concerto en ré mineur, tonalité funèbre que l’on rencontre rarement dans le genre du concerto. Le piano se fait tour à tour grave ou tendre, effrayant ou léger, s’entoure d’un orchestre dont chaque note met en valeur le personnage principal, jusque dans la romance centrale si délicate, sorte de duo amoureux qui est peut-être la clé du drame.

Christian Zacharias poursuit son voyage à Vienne avec Haydn et Schönberg. La Symphonie n° 91 du premier est une œuvre au caractère majestueux, conçue pour satisfaire – plus ou moins honnêtement – deux commandes avec une seule partition : l’une du comte d’Ogny, mélomane parisien, l’autre du prince allemand Ernest d’Oettingen-Wallerstein. La Symphonie de chambre n° 2 de Schönberg est une pièce maîtresse de ce qu’il est convenu d’appeler la seconde école de Vienne en souvenir de l’âge d’or des Mozart, Haydn, Beethoven, Schubert et autres. Une œuvre d’autant plus émouvante qu’elle a été achevée en 1936 par un compositeur en exil, qui ne pouvait que constater, depuis les États-Unis, la fin du second âge d’or musical de Vienne.


Abonnez-vous à partir de 4 concerts au choix !

propos d'avant concert

À 17 heures
Durée : 30 minutes
Bas-atrium, entrée libre

note de programme

Un programme vous est distribué gratuitement lors de votre entrée en salle. Il sera téléchargeable ci-dessous quelques jours avant le concert.


Haut de la page