Information

Fermeture estivale du service billetterie : du 23 juillet au 22 août inclus.

Édition 2022

Concours International Olivier Messiaen

Du 1er au 5 nov. 2022

Présentation du Concours

Le Concours International Olivier Messiaen, à l’origine concours de piano contemporain créé en 1967 dans le cadre du Festival de Royan, s’est tenu à Paris jusqu’en 2007. Bruno Messina, directeur de l’Établissement Public de Coopération Culturelle Art en Isère Dauphiné Alpes (AIDA) fait renaître le concours dans la dynamique permise par le projet artistique de la Maison Messiaen, résidence d’artistes en Matheysine.

L’Auditorium-Orchestre national de Lyon s’est imposé comme le partenaire idéal de cette renaissance qui prit, pour l’édition 2019, la forme d’un concours international d’interprétation à l’orgue, sous la présidence de Claude Samuel, fondateur du Concours Olivier-Messiaen, ancien directeur de la Musique à Radio France et auteur de livres d’entretiens avec le compositeur. En effet, l’orgue est étroitement associé à l’œuvre d’Olivier Messiaen, titulaire pendant plus de soixante-dix ans du grand orgue Cavaillé-Coll de la Trinité, à Paris. Cet instrument représente également une composante importante de l’identité de l’Auditorium de Lyon, qui en possède un exemplaire remarquable, unique en France.

Au fil des éditions du Festival Berlioz de La Côte-Saint-André, l’EPCC AIDA – qui porte ce festival, la Maison Messiaen et depuis le 1er janvier 2022 le Festival Messiaen au Pays de la Meije – et l’Auditorium-Orchestre national de Lyon ont construit une collaboration artistique étroite et complice. Quel meilleur écrin que l’Auditorium de Lyon et son orgue Cavaillé-Coll pour accueillir des organistes du monde entier ? Installé à l’Auditorium de Lyon en 1977, cet orgue de 82 jeux a été construit en 1878 pour le palais du Trocadéro, à Paris, avant d’être modernisé et remonté au palais de Chaillot. De nombreuses œuvres y ont été jouées en première audition mondiale, notamment Les Corps glorieux de Messiaen présentés par l’auteur lui-même le 15 avril 1945. Rendu à sa splendeur par une restauration en 2013 (Michel Gaillard, maison Aubertin), c’est aujourd’hui le seul grand orgue de salle en France hors Paris.

Une nouvelle dynamique artistique et un nouveau rythme sont insufflés au concours qui se déroule désormais chaque année afin de mieux rayonner sur le plan national et international. Aussi, à partir de 2022, une édition consacrée à l’orgue (en partenariat avec l’Auditorium-Orchestre national de Lyon) alterne avec une édition consacrée au piano, instrument originel du concours (en partenariat avec la MC2 de Grenoble).

Le Concours International Olivier Messiaen est organisé par l’EPCC Arts en Isère Dauphiné Alpes (AIDA) en partenariat avec l’Auditorium-Orchestre national de Lyon et avec le soutien de la Fondation Olivier Messiaen, abritée par la Fondation de France.

Contact : concours@olivier-messiaen.eu

Édition 2022

Pour cette édition 2022, l’EPCC AIDA s’associe à l’Auditorium-Orchestre national de Lyon pour organiser un concours d’interprétation à l’orgue.

La création occupe une place importante puisqu’une nouvelle œuvre est imposée aux candidats lors de l’épreuve finale, commandée cette année à François Meïmoun.

Outre les œuvres de Messiaen, le concours s’ouvre aux autres répertoires pour créer une semaine d’émulation de très haut niveau, réunissant un jury composé de personnalités internationales spécialistes de l’orgue et de Messiaen. Il est largement accessible à tous les curieux et mélomanes attirés par la découverte de cet instrument-orchestre et par la performance que représente tout concours international.

Le Concours International d’orgue Olivier Messiaen est ouvert aux organistes de moins de 30 ans du monde entier. Il se déroulera en 4 tours dont 3 épreuves publiques, qui se tiendront à Lyon, du 1er au 5 novembre 2022. Les récompenses sont constituées de prix financiers et d’invitations dans la saison de l’Auditorium-Orchestre national de Lyon et dans la programmation de l’EPCC AIDA. 

En contrepoint du concours, un concert sera présenté la veille de la finale le vendredi 4 novembre à 20h à l’Auditorium de Lyon, réunissant des membres du jury.

LES DIX CANDIDATS RETENUS

Sur 18 postulants venus de France, Allemagne, Biélorussie, Italie, Pologne, Suisse, des Pays-Bas et du Japon, 10 ont été retenus pour participer aux épreuves du Concours International Olivier Messiaen du 1er au 5 novembre 2022. La sélection a été faite de façon totalement anonyme par plusieurs membres du jury, sur écoute d’enregistrements.

LUCA AKAEDA SANTESSON (JAPON/SUÈDE)

Né en 2001 à Milan (Italie), Luca Akaeda Santesson a remporté en 2022 le Concours international Jean-Louis-Florentz. Il a étudié l’orgue avec Jean-François Hatton au Conservatoire Claude-Debussy de Paris 17e, puis avec Yves Lafargue et Lionel Avot au Conservatoire à rayonnement régional de Lyon (où il a également étudié le clavecin avec Catherine Latzarus), avant d’être admis en 2019 au Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon dans la classe de François Espinasse et Liesbeth Schlumberger. Il est organiste à l’église Saint-Denis-et-Saint-Augustin-de-la-Croix-Rousse, à Lyon.

Adam Bernadac (France)

Né à Paris (France) en 1992, Adam Bernadac s’est formé pour l’interprétation auprès d’Éric Lebrun au Conservatoire à rayonnement régional (CRR) de Saint-Maur-des-Fossés, puis avec Christophe Mantoux au pôle supérieur d’enseignement artistique de Paris-Boulogne-Billancourt, et pour l’improvisation avec Paul Goussot au CRR de Rueil-Malmaison, puis avec Thierry Escaich et Laszló Fassang au Conservatoire de Paris (CNSMDP), où il a obtenu en outre quatre prix d’écriture. Il enseigne l’écriture au Conservatoire à rayonnement départemental de Nîmes, où il est également titulaire du grand orgue de la cathédrale.

Alma Bettencourt (France)

Née en France en 2004, Alma Bettencourt mène de front des études de piano et d’orgue. Au Conservatoire à rayonnement régional (CRR) de Saint-Maur-des-Fossés, elle étudie l’orgue auprès d’Éric Lebrun, obtenant le diplôme d’études musicales, ainsi que le piano dans la classe de Romano Pallottin. Elle est admise en 2020/2021 dans la classe d’Olivier Latry et Thomas Ospital au Conservatoire de Paris (CNSMDP). En 2021, elle participe à l’enregistrement de l’intégrale de l’œuvre d’orgue d’Olivier Messiaen à la cathédrale de Toul et, comme interprète, au concours de composition de Saint-Sulpice (Paris).

Louyse Gris (France)

Née en France en 1996, Louyse Gris étudie le piano auprès de Catherine Gouget et l’orgue auprès de Michel Bourcier au Conservatoire à rayonnement régional (CRR) de Nantes, tout en obtenant une licence de mathématiques à l’Université Pierre-et-Marie-Curie, à Paris, en 2017. Elle opte pour une carrière musicale et entre au CRR de Saint-Maur-des-Fossés en piano (classe de Christine Fonlupt) puis en orgue (classe d’Éric Lebrun). Elle obtient en 2019 un prix d’harmonie au Conservatoire de Paris (CNSMD) dans la classe de Fabien Waksman. Depuis septembre 2020, elle poursuit ses études au CNSMD de Lyon, dans la classe d’orgue de François Espinasse et Liesbeth Schlumberger. 

Kasumi Hamano (Japon)

Né en 1996 à Osaka (Japon), Kasumi Hamano a obtenu un bachelor en administration des affaires à l’université Kwansei Gakuin tout en prenant des cours privés d’orgue avec Akiko Sakakura. Il s’est ensuite perfectionné en orgue dans la classe de Pieter van Dijk au Conservatoire d’Amsterdam. En 2021, il a remporté le second prix et le prix du public au Concours international Jean-Louis-Florentz en l’église Saint-Eustache (Paris). Il est organiste et pianiste à l’Église mennonite (Doopsgezinde Vermaning) de Zaandam (Pays-Bas) et donne des concerts aux Pays-Bas et en France.

Marcin Knura (pologne)

Né en 1998 à Racibórz (Pologne), Marcin Knura a commencé son éducation musicale dans sa ville natale, puis à Rybnik, avant d’être admis à l’Université de musique Fryderyk-Chopin de Varsovie dans la classe d’orgue de Jarosław Wróblewski et Wojciech Bednarski. Il a étudié simultanément à la faculté de droit et d’administration à l’Université de Varsovie. Il a été demi-finaliste du Concours international d’orgue Sweelinck à Gdańsk en 2018 et a été qualifié à deux reprises à la Northern Ireland International Competition (2016 et 2018). Il a participé à des classes de maître dirigées par Thierry Escaich, David Titterington, Józef Serafin, Julian Gembalski, Hans Fagius, Bernhard Haas, Gerhard Gnann, Johannes Geffert, Wolfgang Seifen et Sylvain Pluyaut.

Giulio Lucciola (Italie)

Né à Rome (Italie) en 1998, Giulio Lucciola a étudié l’orgue dans sa ville natale au Liceo Musicale Farnesina (2012-2017) avec Luca Purchiaroni et Vincenzo Zito, en cours privés avec Alessandro Dolci et au Conservatorio Santa Cecilia avec Alessandro Licata et Alberto Pavoni. Il est actuellement en master chez Stefano Molardi au Conservatorio della Svizzera Italiana, à Lugano (Suisse). Il a suivi des classes de maître avec Jean Guillou, Jean-Baptiste Monnot, Olivier Penin, David Briggs, Daniel Cook, Ralph Gustafsson, Ludger Lohmann, Stefano Molardi, Lorenzo Ghielmi. Il mène une carrière d’organiste liturgique et de concertiste et est passionné par la facture d’orgue.

Joffrey Mialon (France)

Né en France en 1997, Joffrey Mialon a étudié l’orgue au Conservatoire à rayonnement régional (CRR) de Grenoble avec Denis Bordage, puis à l’Institut supérieur des arts de Toulouse avec Willem Jansen avant d’entrer en 2021 au Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon dans la classe de François Espinasse et Liesbeth Schlumberger. Il a obtenu une licence de musicologie à l’Université Grenoble-Alpes, et étudie également le piano et l’accompagnement au piano.

Lukas Nagel (Allemagne)

Né en 1995 à Offenbach-am-Main (Allemagne), Lukas Nagel a étudié la musique liturgique et l’orgue, d’abord à la Hochschule für Musik de Mayence, puis à la Musikhochschule de Stuttgart dans la classe d’orgue d’Helmut Deutsch. En février 2021, il a obtenu son master en musique liturgique avec les meilleures notes, et en interprétation de la littérature d’orgue avec félicitations. En plus de ses prestations régulières en tant qu’organiste, il se produit en concert comme chambriste, continuiste, chef de chœur et chef d’orchestre. Au semestre d’hiver 2021/2022, il a enseigné la littérature d’orgue à la Musikhochschule de Stuttgart en remplacement d’Helmut Deutsch. Il est actuellement organiste de la Christuskirche de Stuttgart.

Pierre-François Purson (France)

Né en France en 1996, Pierre-François Purson fait ses études musicales de 2011 à 2021 Conservatoire à rayonnement régional (CRR) de Caen, en piano dans la classe de Julien Le Prado et en orgue dans celle d’Erwan Le Prado. Il suit de 2018 à 2021 une double licence de musicien interprète piano/orgue à l’Université de Rouen et au CRR de Caen. Il a remporté le second prix à la Northern Ireland International Competition et au Concours international Kurt-Bossler de Fribourg-en-Brisgau et vient d’entrer en cycle de master au Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon dans la classe d’orgue de François Espinasse et Liesbeth Schlumberger.

Épreuves publiques

Concert du Jury

L’orgue de l’Auditorium de Lyon