Information

Fermeture estivale du service billetterie : du 23 juillet au 22 août inclus.

Concert enregistré par France Musique

Création d'Anna Clyne et "Pulcinella" de Stravinsky

Orchestre national de Lyon / Leonard Slatkin

publié le

Concert enregistré par France Musique, le 23 janvier 2020 à l'Auditorium de Lyon, diffusé le 16 avril 2020 et disponible en replay jusqu'au 16 avril 2023.

L’Orchestre national de Lyon présente une œuvre nouvelle de la compositrice londonienne Anna Clyne : Sound and Fury, la méconnue Symphonie n° 60, "Il distratto" de Haydn, Pulcinella de Stravinsky et la Sérénade pour cordes de Tchaïkovski sous la direction de son directeur musical honoraire, Leonard Slatkin.

Programme

Anna Clyne Sound and Fury (création française – commande de l’Auditorium-Orchestre national de Lyon)

19mn 55s
Joseph Haydn Symphonie n° 60, en ut majeur, «Il distratto»

45mn 30s
Igor Stravinsky Pulcinella (suite d’orchestre)

1h 12mn
Piotr Ilyitch Tchaïkovski Sérénade pour cordes

Distribution

Orchestre national de Lyon
Leonard Slatkin, direction

C’est avec Pulcinella que le public parisien assista, en 1920, à la naissance du néoclassicisme musical. Dans ce ballet présenté par les Ballets russes de Serge Diaghilev, Stravinsky « recompose » Pergolèse et les maîtres italiens et hollandais du XVIIIe siècle. Pulcinella «était ma découverte du passé, l’épiphanie qui rendait possible toute mon œuvre ultérieure», explique le compositeur russe. Sur fond de commedia dell’arte, son « regard en arrière » se fait « regard dans le miroir ». Tchaïkovski s’est essayé lui aussi au style de Mozart ou de Lully, mais sa Sérénade n’a rien du pastiche, malgré sa valse capiteuse et ses échos de chansons populaires. Mais c’est bien de Haydn, le père de la symphonie, que la compositrice anglaise Anna Clyne s’inspire pour écrire une œuvre nouvelle, à la demande de l’Auditorium-Orchestre national de Lyon. Le modèle est particulièrement vivant et théâtral, puisque Haydn forgea sa Soixantième Symphonie sur une musique de scène qu’il avait écrite pour une pièce de Jean-Francois Regnard, Le Distrait.

Concert soutenu par Musique nouvelle en liberté.

 

Pour aller plus loin

➔ Ecouter l'émission consacrée à Stravinsky avec Olivier Massot, basson solo à l’Orchestre national de Lyon, et François-Gildas Tual, maître de conférence en musicologie. 
(Les Trésors cachés de l'ONL sur RCF Lyon)