Le Cercle de l’harmonie

Créé en 2005 et dirigé par Jérémie Rhorer, le Cercle de l’harmonie, orchestre sur instruments d’époque, explore les filiations naturelles entre les répertoires dits classique et romantique. Couvrant un siècle de musique, l’orchestre mène un véritable travail de recréation qui place le compositeur et son écriture au centre du projet pour donner à entendre la musique dans son geste compositionnel originel, sans le poids de la tradition et des influences des différentes interprétations qui ont pu s’ajouter au fil du temps. C’est la passion constamment renouvelée et nourrie de la vision audacieuse de Jérémie Rhorer qui permet au Cercle de l’harmonie de partager une lecture enthousiaste de ce siècle de musique.

Invité régulier des institutions les plus prestigieuses en France et à l’étranger depuis sa création, le Cercle de l’harmonie est présent au Théâtre des Champs-Élysées, à l’Opéra Garnier et l’Opéra-Comique, dans les festivals internationaux (Aix-en-Provence, Beaune, Édimbourg, BBC Proms, Brême) et dans les maisons européennes comme la Fenice de Venise, le Bozar de Bruxelles, le Barbican de Londres, le Concertgebouw d’Amsterdam, la Philharmonie de Cologne, le Konzerthaus de Dortmund.

Les musiciens du Cercle de l’harmonie ont été formés dans les plus grands conservatoires dédiés à la pratique sur instruments d’époque, comme La Haye, Bâle ou Paris, et sont, pour la plupart, héritiers de la révolution d’interprétation initiée au milieu du XXe siècle par les grands théoriciens que furent Nikolaus Harnoncourt et Gustav Leonhardt.

L’orchestre accueille des musiciens représentatifs d’une évolution récente de la société musicale, formés à la technique moderne et convaincus du bien-fondé du recours aux instruments d’époque pour défendre ce répertoire particulier.

Le Cercle de l’harmonie propose une voie médiane, empreinte de souplesse, entre orchestre permanent et ensemble intermittent. Un vivier de 150 musiciens spécialisés permet à l’orchestre de construire un effectif sur mesure pour chaque programme. Un noyau dur de 40 musiciens au sein de ce vivier permet dans le même temps de construire une qualité sonore et artistique unique. Ces musiciens ont tous une pratique chambriste ou orchestrale complémentaire qui vient enrichir leur jeu, de même que leur investissement régulier au sein du Cercle de l’harmonie leur permet d’enrichir leurs autres pratiques artistiques.

La discographie de Jérémie Rhorer et du Cercle de l’harmonie s’est enrichie en 2019 d’Olympie de Spontini. Elle réunit notamment des airs de Mozart chantés par Diana Damrau, les Symphonies nos 25, 26 et 29 de Mozart, des arias de Jean-Chrétien Bach avec Philippe Jaroussky chez Virgin Classics, Lodoïska de Cherubini, un programme de musique symphonique et concertante de Liszt, Berlioz et Reber, un disque Beethoven chez Ambroisie-Naïve, L’Enlèvement au sérail, La Clémence de Titus et Don Giovanni pour Alpha Classics-Théâtre des Champs-Élysées.