INFORMATION

Tout est mis en œuvre pour vous accueillir dans les meilleures conditions. Cliquez ici pour plus d’informations

Jean-Paul Fouchécourt

Ténor

Combinant sensibilité, élégance du chant, diction et malice mêlée à une forte présence scénique, Jean-Paul Fouchécourt a gagné une réputation internationale par ses portraits du rôle-titre de Platée de Rameau et d’Arnalta (Le Couronnement de Poppée de Monteverdi), puis ceux de ces rôles dits «de caractère» comme les Quatre Valets (Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach), Ouf Ier (L’Étoile de Chabrier), L’Enfant et les Sortilèges et Torquemada (L’Heure espagnole) de Maurice Ravel. 
C’est pourtant avec le saxophone classique et la direction d’orchestre que commence sa vie de musicien avant que la chanteuse Cathy Berberian ne l’encourage à travailler sa voix. 

En 1986, il découvre l’univers de la musique ancienne auprès de William Christie au sein de l’ensemble Les Arts florissants et participe à la recréation désormais historique de l’opéra Atys de Lully à l’Opéra-Comique à Paris et à l’engouement pour la musique baroque française. Il enregistre avec Marc Minkowski les rôles-titres d’Hippolyte et Aricie de Rameau, Titon et l’Aurore de Mondonville et Acis et Galatée de Lully et avec Hervé Niquet de nombreuses pièces religieuses. 

Il chante ensuite Le Couronnement de Poppée avec Christophe Rousset à l’Opéra d’Amsterdam, Les Mamelles de Tirésias de Poulenc avec Seiji Ozawa au Festival Saito Kinen Festival qui marque ses débuts internationaux ; il accède désormais aux grandes scènes : Covent Garden à Londres, Metropolitan Opera et City Opera de New York, Scala de Milan, Opéra-Bastille à Paris, ainsi que dans les festivals d’Aix-en-Provence, Salzbourg, les BBC Proms… Il est l’invité des grandes formations orchestrales, tels l’Orchestre symphonique de Boston, l’Orchestre national de France, l’Orchestre philharmonique de Vienne, l’Orchestre philharmonique de Rotterdam… avec des chefs comme Charles Dutoit, Sir John Eliot Gardiner, Valery Gergiev, Yannick Nézet-Séguin, James Levine, Antonio Pappano, Sir Simon Rattle… 

Plus d’une centaine d’enregistrements reflète le large répertoire de Jean-Paul Fouchécourt ; le dernier, avec le Quatuor Manfred, est Clair de Lune, autour des Nuits d’été de Berlioz, salué par la critique comme «une leçon de prosodie subtile et sensible». Il transmet désormais son expérience à la jeune génération et dirige les destinées du Studio de l’Opéra de Lyon (SOL) depuis la saison 2010/2011. 

Il est chevalier dans l’ordre national du Mérite.