INFORMATION

Tout est mis en œuvre pour vous accueillir dans les meilleures conditions. Cliquez ici pour plus d’informations

Nicholas Angelich

Piano

Né aux États-Unis en 1970, Nicholas Angelich donne son premier concert à 7 ans. Il entre à 13 ans au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, où il est l’élève d’Aldo Ciccolini, Yvonne Loriod et Michel Béroff. Il travaille aussi avec Marie-Françoise Bucquet, Leon Fleisher, Dmitri Bachkirov et Maria João Pires. Second prix du Concours international Robert-Casadesus de Cleveland et premier prix du Concours international Gina-Bachauer, il reçoit en 2013 et 2019 une Victoire de la Musique comme «soliste instrumental de l’année».

Nicholas Angelich se produit en récital et en soliste de concerto sur les plus grandes scènes mondiales. On a pu l’entendre avec les Orchestres symphoniques de Londres, Boston, Montréal, Toronto, Seattle, Pittsburgh, Atlanta et de l’Utah, les Orchestres philharmoniques de Los Angeles, New York, Rotterdam, Londres, Séoul, Radio France et du Japon, l’Orchestre de Philadelphie, le Chamber Orchestra of Europe, l’Orchestre symphonique du NDR (Hambourg), l’Orchestre du Théâtre Mariinski, l’Orchestre national de France, l’Orchestre de Paris…

Grand interprète du répertoire classique et romantique, Nicholas Angelich s’intéresse également à la musique de notre temps ; il a créé Suonare de Bruno Mantovani, le Concerto sans orchestre pour piano de Pierre Henry et le concerto de Baptiste Trotignon Different Spaces (CD Naïve). Il fait de la musique de chambre avec Martha Argerich, Gil Shaham, Yo-Yo Ma, Joshua Bell, Maxim Vengerov, Akiko Suwanai, Renaud et Gautier Capuçon, Jiang Wang, Daniel Müller-Schott, Leonidas Kavakos, Julian Rachlin, Gérard Caussé, Antoine Tamestit, Paul Meyer, les Quatuors Ébène, Modigliani, Ysaëe, Pražak, Pavel Haas. Il a enregistré abondamment chez Erato, Naïve, Harmonia Mundi, Lyrinx et Mirare, recevant les plus hautes distinctions internationales.