Information

Fermeture estivale du service billetterie : du 23 juillet au 22 août inclus.

Olivier Latry

Orgue

Olivier Latry se produit régulièrement dans des salles telles que la Philharmonie de Berlin, la Philharmonie de Paris, l’Auditorium de Radio France, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Musikverein ou le Konzerthaus de Vienne, la Philharmonie de l’Elbe à Hamburg, le Palais des Arts de Budapest, le Royal Festival Hall et le Royal Albert Hall à Londres, le KKL de Lucerne, le Suntory Hall de Tokyo, le Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg, la Salle Zariadie de Moscou, le Bridgewater Hall de Manchester, le Gewandhaus de Leipzig, le Davies Hall de San Francisco ou le Walt Disney Hall de Los Angeles. Il est également l’invité régulier de l’Auditorium de Lyon, avec l’Orchestre national de Lyon comme en récital.

Il joue en soliste avec l’Orchestre de Philadelphie, les Orchestres philharmoniques de Berlin, Los Angeles, Hong Kong, Munich, les Orchestres symphoniques de Boston, Sydney, Montréal, Vienne, de la Radio de Vienne et de la NHK (Tokyo), l’Orchestre Philharmonia de Londres, l’Orchestre philharmonique de Radio France et l’Orchestre national de France et a joué sous la direction de chefs comme Myung-Whun Chung, Andris Nelsons, Esa-Pekka Salonen, Stéphane Denève, Fabien Gabel, Fayçal Karoui, Christoph Eschenbach, Alain Altinoglu, Kent Nagano, Edo de Waart, ou Jukka-Pekka Saraste. Il est également organiste en résidence à la Philharmonie de Dresde pour les saisons 2017/2019 et 2021/2022.

Parmi les événements marquant la saison 2020/2021 et 2021/2022, citons les créations belge, française et nord-américaine de Waves de Pascal Dusapin avec l’Orchestre symphonique de la Monnaie, l’Orchestre philharmonique de Radio France et l’Orchestre symphonique de Montréal. Ces dernières années, il a également créé Maan varjot, concerto pour orgue et orchestre de Kaija Saariaho co-commandé par l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre national de Lyon et l’Orchestre Philharmonia, ainsi que le concerto de Michael Gandolfi avec l’Orchestre symphonique de Boston. En 2017 il a créé, à l’occasion de l’inauguration de l’orgue du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, un concerto de Benoît Mernier. Il a assuré en 2019 la création allemande des Quatre Visages du temps, troisième concerto pour orgue de Thierry Escaich avec l’Orchestre philharmonique de Dresde et Stéphane Denève.

Son fort attachement au répertoire français pour orgue est à l’origine de nombreux projets forts dans la carrière d’Olivier Latry qui enregistre en 2000 l’intégrale de l’œuvre pour orgue d’Olivier Messiaen pour Deutsche Grammophon, intégrale qu’il joue également en concert à Paris, Londres et New York. Parmi ses nombreux autres enregistrements figure la Troisième Symphonie de Saint-Saëns avec l’Orchestre de Philadelphie et Christoph Eschenbach pour le label Ondine. En 2019 il a entamé une collaboration avec le label La Dolce Volta, avec un album intitulé Bach to the Future, enregistré sur les grandes orgues de Notre-Dame de Paris, dont il était l’un des titulaires, avant l’incendie de l’édifice.

Ancien étudiant de Gaston Litaize, il lui a succédé au Conservatoire à rayonnement régional de Saint-Maur avant d’être nommé professeur au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Olivier Latry a reçu de très nombreux prix et distinctions, notamment le prix de la Fondation Cino-et-Simone-Del Duca (Institut de France/Académie des Beaux-Arts) en 2000. Il est docteur honoris causa de la North and Midlands School of Music au Royaume-Uni et de l’Université Mc Gill de Montréal depuis 2010.

De 2019 à 2022, il est artiste en résidence «William T. Kemper» à l’University of Kansas, à Lawrence (États-Unis).

En savoir plus sur le site de Solea Management.