INFORMATION

Tout est mis en œuvre pour vous accueillir dans les meilleures conditions. Cliquez ici pour plus d’informations

Stefan Jackiw

Violon

Stefan Jackiw est l’un des plus grands violonistes américains. Il captive le public avec un jeu qui allie poésie et pureté à une technique impeccable. Il s’est produit en soliste avec les orchestres de Boston, Chicago, Cleveland, New York, Philadelphie et San Francisco, entre autres.

Récemment, on l’a entendu en tournée avec l’Orchestre national de Russie, ainsi qu’avec l’Orchestre symphonique de Saint Louis, l’Orchestre du Minnesota, l’Orchestre philharmonique de Rotterdam, l’Orchestre symphonique d’Indianapolis, l’Orchestre symphonique de Pittsburgh, l’Orchestre symphonique de la Radio néerlandaise, l’Orchestre symphonique de Tokyo, l’Orchestre philharmonique de Séoul. Il est parti en tournée en Corée avec Gidon Kremer et la Kremerata Baltica, et en Australie avec l’Australian Chamber Orchestra. Il a joué la création mondiale du Concerto pour violon n° 2, «Jubilant Arcs» de David Fulmer avec la Deutsche Kammerphilharmonie.

Stefan Jackiw a enregistré le Triple Concerto de Beethoven avec Inon Barnatan, Alisa Weilerstein, Alan Gilbert et l’Academy of St. Martin-in-the-Fields. En tant que chambriste, il a collaboré avec des artistes tels que Steven Isserlis, Yo-Yo Ma et Gil Shaham. Avec Jeremy Denk, il a joué et enregistré l’intégrale des sonates de Charles Ives (Nonesuch Records). Il se produit également avec le claveciniste Mahan Esfahani, ainsi qu’avec le pianiste Conrad Tao et le violoncelliste Jay Campbell au sein du JCT Trio. Lors de la soirée d’ouverture du Zankel Hall du Carnegie Hall, Jackiw a été le seul jeune artiste invité à se produire, jouant aux côtés d’artistes tels qu’Emanuel Ax, Renée Fleming, Evgueni Kissine et James Levine.

Né de parents physiciens d’origine coréenne et allemande, Stefan Jackiw a commencé à jouer du violon à l’âge de 4 ans. Il est diplômé de l’Université Harvard et du Conservatoire de la Nouvelle-Angleterre. Il joue sur un violon fabriqué en 1750 à Milan par G. B. Guadagnini, grâce à un prêt généreux d’une collection privée. Il vit à New York.